Pro Wrestling NOAH

NOAH Cross Over 2021 in Sendai : Rivaux un jour, rivaux toujours

NOAH Cross Over 2021 compressed 1

Retour sur le show NOAH Cross Over 2021 in Sendai où Naomichi Marufuji défendait son titre GHC Heavyweight contre son éternel rival Takashi Sugiura.

NOAH

Le dimanche 11 juillet, la ville de Sendai dans la préfacture de Miyagi accueillait la Pro Wrestling NOAH et son événement Cross Over 2021. Celui-ci est assez spécial car il y voit notamment la première défense du championnat GHC Heavyweight de Naomichi Marufuji, remporté lors de CyberFight Festival le mois dernier.

Au programme : Daisuke Harada & Hajime Ohara défendent les championnats GHC Junior par équipes contre KONGO (Nao & Tadasuke) suivi de leur leader Kenou, épaulé par Katsuhiko Nakajima & Manabu Soya affrontent Masa Kitamiya, Atsuhi Kotoge & Yoshiki Inamura. Un duel de générations pour Keiji Muto et Yoshinari Ogawa face à Kaito Kiyomiya et Kotaro Suzuki.

Enfin, Naomichi Marufuji retrouve un vieux rival en la personne de Takashi Sugiura pour sa première défense du titre GHC Heavyweight.

KONGO en mission

En ces temps troubles, il ne vaut mieux pas être un talent de la division Junior de la NOAH. Ça se cogne de partout entre les différentes factions et chacun veut saisir son opportunité. Ainsi, les poids-moyens de KONGO que sont Hao et Tadasuke défient les champions par équipes en les personnes de Daisuke Harada et Hajime Ohara, vêtus de blanc parce qu’ils n’ont pas peur.

Publicité

C’était concrètement l’un des meilleurs pour ces ceintures depuis longtemps, très longtemps. Le genre de match de catch où l’action ne s’arrête presque pas, un bon gros rythme effréné en vingt minutes durant. Un affrontement dans lequel Hao s’est remarquablement démarqué. Il en voulait pour son clan et était prêt à tout pour y parvenir. Celui-ci en avait même les larmes aux yeux lorsque ses adversaires résistaient encore et encore. Tadasuke n’est pas en reste mais son coéquipier lui a totalement volé la vedette.

Quant aux champions, Harada & Ohara sont très populaires et on ne doute jamais de la qualité de leurs matchs. Les dernières minutes du combat magnifient le tout où chacune des deux équipes a tout envoyé pour repartir avec la gagne. Les champions repartent de Sendai avec leur or grâce à l’abandon de Hao sur une sale soumission d’Ohara.

Retrouvailles amères

Le clan KONGO est toujours à l’affiche pour le match suivant. Son leader Kenou ainsi que Katsuhiko Nakajima et Manabu Soya affrontent le trio composé de Masa Kitamiya, Atshushi Kotoge et Yoshiki Inamura. Des retrouvailles au goût amer pour Kenou qui affrontent ici les trois anciens membres fondateurs de sa faction.

Cette amertume se ressent directement sur le ring, celui-ci a envie d’en découdre salement avec eux. Une histoire plutôt simple mais efficace et qui fait son effet. Néanmoins, on sent tout de même que le pilote automatique a été actionné pour le combat. On apprécie voir Kotoge se mesurer aux poids-lourds tandis que Kitamiya a toujours autant envie d’arracher la tête de Nakajima. Inamura et Soya jouent quant à eux les cartes semi-remorques du match pour remettre les idées en place à tout le monde.

C’est par ailleurs Soya qui offre la victoire à son clan en sonnant Kotoge d’une bonne paire de Powerbomb pour la victoire en patron. Pour rappel, Masa Kitamiya et Katsuhiko Nakajima sont devenus champions par équipes en mars dernier mais le premier en a décidé autrement en s’attaquant au second lors de Mitsuharu Misawa Memorial en mai dernier.

Publicité

Cependant, aucun des deux ne souhaitent pour autant rendre vacantes les ceintures et la NOAH leur a donné l’ordre de choisir un coéquipier pour un match le 22 juillet : Kitamiya a choisi Kaito Kiyomiya tandis que Nakajima a accordé sa confiance à son allié Manabu Soya.

Toujours se méfier des vétérans

Même s’il est dépossédé du championnat GHC Heavyweight, Keiji Muto a encore des choses à nous dire sur un ring de catch. Cette fois-ci, il est allié à Yoshinari Ogawa. Pour quelle raison vous dirons-nous ? À une année près, les deux hommes cumulent plus de trente ans de carrière. Face à eux se dressent Kotaro Suzuki, le premier catcheur à être sorti du dojo de la NOAH et Kaito Kiyomiya, la jeune pépite de la promotion.

Les tensions sont elles aussi à leurs combles entre les quatre hommes : Kiyomiya n’a toujours pas digéré sa défaite contre Muto en février dernier tandis que Suzuki et Ogawa se font la guerre dans la division Junior. Néanmoins, l’histoire se concentre sur le plus jeune : depuis sa défaite en finale du N-1 VICTORY League en octobre dernier, c’est la loose totale pour lui. Il perd tout sur tout. Face aux vétérans, c’est peut être le moment pour lui de briser cette série noire.

Publicité

Muto est conscient de son état de forme et se met en retrait tout en faisant ce qu’il sait faire. C’est bien mieux ainsi. Son aura permet de faire le spectacle tandis qu’Ogawa porte réellement l’équipe sur ses épaules face aux deux cadets. Les vétérans sont malins et dangereux et savent comment faire plier leurs adversaires. Bien que le rythme est lent, Kiyomiya est présent pour y mettre de l’énergie même s’il est sur une jambe détruite par les Dragon Screw.

Kiyomiya est une bête enragée et se fait calmer par ses aînés tout en laissant l’espace de quelques instants à Muto de faire manger son Shining Wizard dans le museau de Suzuki pour la victoire. À voir où l’histoire de Kiyomiya nous emmène.

Maru contre Sugi, pour l’éternité

Une éternelle rivalité dans une promotion de catch, il en existera toujours une. Naomichi Marufuji et Takashi Sugiura cimentent celle de la Pro Wrestling NOAH. Tous deux des purs produits de feu Mitsuharu Misawa, leur loyauté est sans pareille et ils tout connu : l’apogée de la NOAH suivi d’une très longue descente aux enfers. Quoi qu’il arrive, ils se toujours affrontés et Sugiura, dans un temps trouble, en est allé à rejoindre les rangs du Suzuki-gun pour s’adjuger le titre GHC Heavyweight, que défendait Marufuji ce soir-là.

Les deux darons se connaissent par cœur et même sur le bout des doigts, chaque erreur peut s’avérer fatale. Marufuji joue même la carte de la provocation en réussissant à contrôler Sugiura au sol et ce avec la méthode, évidemment ça tape sur les nerfs. Maru est même à ça de s’en moquer. Néanmoins, la joie est de courte durée lorsque Sugi décide de passer à la vitesse supérieure avec quelques échanges de claques et d’atémis qui résonnent dans toute la salle. Avant même la barre des dix minutes, la nuque du champion rencontre le tapis de sol à l’extérieur du ring. Le ton est donné.

Nous sommes dans le genre d’affrontement où la psychologie est à son apogée. Chacun va tenter de faire craquer mentalement l’autre et ainsi prendre l’ascendant. Le genre d’affrontement où ça va taper très fort mais aussi assister à des séquences des plus techniques. Dans le jargon, c’est qu’on appelle une masterclass. Les deux hommes, bien qu’adversaires, ont un objectif en commun : réaliser le meilleur des combats pour mettre en avant leur promotion, et cela se ressent sur le ring.

Publicité

Après plus de trente minutes intenses où l’un comme l’autre résiste à chaque assaut, Marufuji décide d’opérer l’action de la dernière chance, si cela ne passe pas, il est foutu. La prise vient de nul part mais voilà que Sugiura se fait attraper et se mange un Emarald Flowsion duquel il ne relève pas. La prise du maître et du fondateur, on ne s’en relève pas.

Malgré toutes ces années de rivalité, une chose est sûre : Naomichi Marufuji et Takashi Sugiura se respectent énormément. Le champion prend le micro et déclare : « Si je regarde en arrière sur les vingt-et-une années passées avec Sugiura, il y a vraiment plus de souvenirs douloureux et tristes que de bons souvenirs. Cependant, si je continue à endurer et à faire de mon mieux, alors un jour viendra où je pourrai regarder en arrière et rire de ces souvenirs ». Juste deux piliers se respectant, tout simplement.


Résultats de NOAH Cross Over 2021 in Sendai :

  • Nio a battu Yasutaka Yano (7:41)
  • M’s Alliance (Masaaki Mochizuki & Masato Tanaka) a battu Junta Miyawaki & Kinya Okada (9:51)
  • STINGER (HAYATA, Seiki Yoshioka & Yuya Susumu) ont battu Los Perros del Mal de Japon (Ikuto Hidaka, NOSAWA Rongai & YO-HEY) (10:41)
  • Sugiura-gun (Kazushi Sakuraba, Kazuyuki Fujita & Kendo Kashin) ont battu Funky Express (Akitoshi Saito, King Tany & Mohammed Yone) (11:59)
  • GHC Junior Heavyweight Tag Team : Daisuke Harada & Hajime Ohara (c) ont battu KONGO (Hao & Tadasuke) (18:59)
  • KONGO (Katsuhiko Nakajima, Kenou & Manabu Soya) ont battu Atsushi Kotoge, Masa Kitamiya & Yoshiki Inamura (21:43)
  • Keiji Muto & Yoshinari Ogawa ont battu Kaito Kiyomiya & Kotaro Suzuki (21:56)
  • GHC Heavyweight : Naomichi Marufuji (c) a battu Takashi Sugiura (32:19)
En haut