Divas Revolution

Pour Becky Lynch, les Divas seront en tête d’affiches de pay-per-views dans moins de 5 ans

Becky Lynch pense que les Divas seront sur les posters des pay-per-view dans les années à venir.
becky-lynch-raw Becky Lynch face à Nikki Bella à RAW — © WWE.com

Bien qu’un peu lente à se mettre en place et qu’il reste encore de nombreux progrès à faire, la Divas Revolution fait son petit bout de chemin. Du côté des catcheuses du main-roster le discours reste optimiste, à l’instar de Becky Lynch.

Dans un portrait de la catcheuse irlandaise pour le site Irish America, Becky Lynch s’est exprimée sur ce en quoi elle croit et ce qu’elle et ses collègues catcheuses prévoient d’apporter à la division féminine du main-roster de la WWE.

« Pour moi actuellement, ce qui se passe c’est ce dont j’ai toujours rêvé et toujours voulu. Aujourd’hui les catcheuses ont de la crédibilité. Avant ça, je pense que le catch féminin n’était pas respecté. C’était plus quelque chose de bâclé. » explique-t-elle. « Nous ne voulons plus que ce soit genre ‘Oh c’est un match féminin, laisse moi aller mettre la bouilloire en marche et préparer un thé’ ou un truc du genre. Il faudrait que ce soit ‘Oh non,  les filles sont sur le ring, je dois voir ça, je peux pas louper ça!’ On veut ça pour le catch féminin, pour toute la division féminine, pour les femmes en général (…). Cela ne devrait plus jamais être du bâclage. Nous sommes autant crédibles que les hommes, si ce n’est pas plus, cela devrait toujours aller dans ce sens ».

Les Divas, têtes d’affiches des PPV dans les cinq ans à venir

Si l’on oublie No Way Out 2013 et AJ Lee, sur tous les posters de pay-per-views figurent des hommes, uniquement des hommes. Pour Becky Lynch cela ne sera plus toujours le cas dans le futur. « Quand j’entre dans le Performance Center il y a un couloir dans lequel sont affichés plein de posters de pay-per-views. Toutes les têtes d’affiches, tous ceux qui rapportent de l’argent, ce sont tous des hommes. Tous. Chacun d’entre eux. » raconte-t-elle. « J’avance et à chaque fois je remue la tête. Parce que je sais que dans cinq ans, définitivement dans dix ans, mais non, cinq ans, même trois, je sais que quand j’entrerai là je verrai des femmes comme Charlotte Flair, Sasha Banks, Bayley et peut-être moi sur ces posters. C’est ce qui arrivera, parce que c’est ça le futur ».

Si aujourd’hui la prédiction peut nous sembler folle quand on connait les idées des personnes aux commandes des shows du main-roster, c’est d’abord l’idée que Triple H se fait du catch féminin qui fait son chemin et qui avec le temps au grand dam des Kevin Dunn et compagnie pourrait s’installer durablement.