Preview

Qui remportera le WWE Cruiserweight Classic ? Preview de l’épisode finale du tournoi

Ce soir, c'est la dernière du WWE Cruiserweight Classic. Les demi-finales et la finale du tournoi se dérouleront en direct de la Full Sail University.
cwc-finale

C’est déjà la fin. Ce mercredi soir se déroulera l’épisode final du premier Cruiserweight Classic. Ce tournoi est dors et déjà sur la plan du catch uniquement une très grande réussite. Que ce soit Gargano contre Ciampa, Ibushi contre Alexander ou Ibushi contre Kendrick, il y a eu une bonne demi-douzaine de matches qui peuvent être classés dans les meilleurs de l’année de la WWE. Abordons sans plus attendre cet épisode qui s’amène qui comprendra les deux demi-finale et la finale.

Il est intéressant de noter que les demi-finales opposeront chacune un catcheur signé par la WWE pour RAW (Gran Metalik et TJ Perkins) et un catcheur qui a pour le moment refusé le contrat offert pour terminer certains objectifs hors de la WWE (Kota Ibushi et Zach Sabre Jr). A ce titre on peut déjà s’interroger : la WWE donnera-t-elle le trophée à un catcheur qu’elle n’a pas sous contrat?

Gran Metalik contre Zach Sabre Junior

Déjà commençons par désigner Gran Metalik comme favori de ce match. Zach Sabre Jr ne fait pas l’unanimité dans les coulisses de NXT, Robbie Brookside, William Regal et Dave Finlay (pourtant ses compatriotes) ne seraient pas fan du catcheur anglais au contraire de Daniel Bryan et HHH. De plus Sabre Jr. est toujours champion PWG et RPW, fédération avec lesquelles la WWE entretient des relations amicales. Gran Metalik étant signé pour RAW, on peut clairement penser qu’il devrait ressortir vainqueur, mais rien n’est moins sur. En effet, n’oublions pas que catcher est un métier, et qu’à ce titre, ZSJ peut tout aussi bien essayer de faire jouer sa valeur attractive en tentant de faire à ce que la WWE revalorise son offre contractuelle, et la situation d’aujourd’hui pourrait très bien être différente de celle au matin du Cruiserweight Classic.

Pour terminer sur Zach Sabre Jr. et sa signature à la WWE, on peut penser qu’un catcheur dont le nom a une certaine valeur sur le circuit indépendant voudra être amené à RAW comme une attraction dans la division cruiserweight, et non comme un nom parmi d’autres. ZSJ a récemment avoué que son but dans l’immédiat était de devenir champion de la promotion EVOLVE. Quand on connait les relations entre EVOLVE et la WWE/NXT, on imagine que cela puisse être une partie du deal.

De plus, de par son style « technique », Zach Sabre Jr. est celui qui a le moins impressionné l’auditoire. Même si ses deux derniers combats contre Drew Gulak et Noam Dar étaient excellents, ils étaient des combats majoritairement basés sur les soumissions ou les prises au sol, ce qui en général est un style moins enthousiasmant et peut-être plus amené à plaire aux fans hardcore qu’à la foule du WWE Universe. Gran Metalik au contraire a impressionné tout au long du tournoi, que ce soit contre Tajiri, Akira Tozawa ou Alejandro Saez, à chaque fois le match était très bon, et son finish (le Michinoku Driver) est exceptionnellement bien protégé (chose rare à la WWE). Si on ignore Sin Cara comme le font les bookers de la WWE, Gran Metalik pourrait prendre une place quasi vacante du Luchador masqué à RAW et devenir une figure de proue de la division poids-moyen.

Kota Ibushi contre TJ Perkins

Même problématique ici : on a un catcheur signé qui bénéficie d’un pédigrée indépendant non négligeable opposé à une grosse star du circuit indépendant qui rechigne à signer le contrat proposé avec la WWE. À ce titre le bi-hebdomadaire Tokyo Sport donnera des informations cette semaine sur la situation contractuelle d’Ibushi et l’offre de la WWE.

Au niveau de la qualité des matchs, Ibushi est clairement le MVP de ce tournoi avec deux matchs exceptionnels contre Brian Kendrick et Cedric Alexander ainsi qu’un très bon premier tour contre Sean Maluta. Il a de surcroît participé à un taping de NXT il y a quelques semaines. C’est un catcheur que la WWE veut, et il n’est pas exclu qu’elle tente de le convaincre de signer en lui donnant le trophée. Il a certaines obligations à terminer et des buts à atteindre selon lui, il tient fermement à son statut de catcheur libre de tout contrat. On sait aussi qu’il est assez insistant pour que le catcheur de la DDT Michael Nakazawa l’accompagne dans son aventure comme c’était le cas pour les deux premiers tours.

En ce qui concerne TJ Perkins, il apparaît comme le catcheur idéal pour remporter l’épreuve : jeune, parle anglais sans accent — chose dont Kevin Dunn a horreur, avec une histoire parfaite à raconter sur son passé, en plus c’est catcheur que la TNA n’a pas su utiliser. Son style est parfait car il mélange high-fly, soumission et un côté flashy qui sera parfait pour une foule de la WWE. Il a ce côté actuel sans trop en faire comme ça peut être parfois le cas avec Enzo Amore. Il est clairement facile à marketer et on peut facilement imaginer le merchandising WWE à son effigie.

Le reste de la carte

C’est le gros point d’interrogation , quels seront les autres combats qui compléteront la carte? On sait déjà que Johnny Gargano et Tommaso Ciampa auront un match par équipe sans que l’adversaire ne soit clairement connu. Cela ne devrait pas être contre The Revival contrairement à ce qui avait été compris au départ. Une possibilité serait les Bollywood Boys Harv & Gurv Sihra qu’on a vu lors du Cruiserweight Classic et qui forment une équipe sur le circuit indépendant.

On peut encore penser qu’il y aura cinq ou six matchs sur la carte. Parmi les participants du Cruiserweight Classic qui sont déjà revenus ou apparus sur le WWE Network, certains pourraient se retrouver sur la carte : Tony Nese, Prince Mustafa Ali, Ariya Daivari, Sean Maluta, HoHo Lun ou Brian Kendrick. Quid des anciens ou actuels membres d’NXT qui pourraient se retrouver dans la division Cruiserweight comme Neville, Enzo, Xavier Woods, Sin Cara, Noam Dar, Jack gallagher, Cédric Alexander ou Rich Swann ou encore Oney Lorcan? Peut-être aura-t-on droit à un match à enjeu pour un éventuel titre Cruiserweight, pour désigner un premier aspirant.

Il est assez dommage que peu de promotion soit faite pour le reste de cette carte car les demi-finales et la finale sont des matchs très attendus. A moins vingt-quatre heures de cet événement, nous n’en connaissons que moins de la moitié. Mais ça sera certainement un des highlights de 2016 sur le network rien que pour la culmination de ce tournoi.

Auteur :