Résumé

RAW du 24 octobre : Résumé et résultats

Résumé et résultats de l'épisode de Monday Night RAW du 24 octobre.
WWE

Dernier Monday Night RAW avant Hell In A Cell avec au programme entre autre la signature du contrat pour le match entre Charlotte et Sasha Banks et la réponse de Brock Lesnar et Paul Heyman à Goldberg.

Qui a volé la liste ?

Monday Night RAW commence avec Chris Jericho qui s’avance sur le ring et qui annonce que le match prévu en ouverture n’aura pas lieu car on lui a volé sa liste. Il dit que RAW ne commencera pas tant que sa liste ne lui sera pas rendue. Kevin Owens arrive mais explique que ce n’est pas lui qui a la liste. Stephanie McMahon arrive à son tour et demande à Jericho de se calmer et que sa liste sera retrouvée, ajoutant que personne ne sortira tant que la liste ne sera pas rendue.

Arrive alors Seth Rollins qui a la liste et qui dévoile à Stephanie McMahon et Kevin Owens qu’ils sont dessus. Rollins parle ensuite du Hell In A Cell de dimanche et avance qu’il a un avantage, il a déjà été dans la cage et il a déjà gagné dans ce genre de match. Rollins s’en va avec la liste et dit à Jericho que s’il veut la récupérer, qu’il vienne la chercher. Segment d’ouverture très drôle. La liste est par ailleurs plus over que n’importe qui (sauf James Ellsworth).

Enzo Amore et Big Cass arrivent sur le ring. Amore prend le micro mais celui-ci est coupé par le Club qui arrive ensuite. Pas grave, Enzo Amore n’a pas besoin de micro puisque le public peut répéter son habituel speech mot à mot et ça fonctionne plutôt bien. Très bon moment. Enzo Amore affronte donc Karl Anderson comme cela avait été annoncé quelques heures avant RAW. Enzo Amore remporte le match. Un affrontement pas trop long et assez brutal comme en témoignera le saignement de nez d’Anderson en début de match.

Rusev apparaît à l’écran sur fond noir pour nous expliquer qu’il a déjà fait des choses sales dans la cage et qu’il en fera autant à Roman Reigns, avant de terminer par un grand et lourd CRUUSH.

Sheamus et Cesaro gagnent, mais l’entente n’est pas encore là

Les New Day affrontent Sheamus et Cesaro dans un match qui ne compte pas pour les titres. Cesaro est tellement génial dans ce match, c’est presque dommage de le voir coincé dans cette histoire. En attendant il permet la victoire de son équipe après avoir réceptionné Kofi Kingston à l’exterieur du ring avec un uppercut, ce qui a distrait Big E qui s’est mangé le Brogue Kick de Sheamus. Cela reste quand même assez dommage de les faire gagner ce lundi soir ensemble alors qu’ils affrontent à nouveau les New Day ce dimanche à Hell In A Cell, et pour les titres cette fois.

Dana Brooke affronte de nouveau Bayley « comme demandé par le general manager Mick Foley » nous explique Michael Cole. Bayley porte par ailleurs un bandage à l’épaule sans doute suite au match de la semaine dernière. Dana Brooke prend le micro et annonce que la revanche se fera dans un… bras de fer. Le public chante « this is stupid » et « boring » et il a bien raison. On se sens mal pour Bayley un peu. Le segment se termine en bagarre. 1h20 de show, et toujours zéro minute de catch féminin. Il n’y en aura d’ailleurs pas ce soir: Sasha Banks et Charlotte signeront le contrat pour leur match à Hell In A Cell ce soir.

Curtis Axel tente de se mettre avec plus ou moins de succès le public dans la poche avec une promo rappelant qu’il est le fils de Mr Perfect et qu’il doit « retourner à ses racines ». En l’attaquant la semaine dernière, Bo Dallas a touché à ces racines et va devoir le payer. Les deux catcheurs s’affrontent ensuite. Bo Dallas remporte le match par roll-up, c’était bien la peine de faire cette promo. Quatre minutes de match avec un public plutôt bien emballé étonnamment.

Chris Jericho s’apprête à quitter l’arena quand il croise une personne lui signifiant qu’il a vu quelqu’un avec la liste. Il se retourne et tombe nez à nez avec Braun Strowman qui a effectivement la liste. Mais Braun n’est pas méchant, il voulait juste voir si Sami Zayn était sur la liste et lui rend.

Roman Reigns est à son tour sur le même fond noir que tout à l’heure pour annoncer expliquer à Rusev qu’il n’a pas ce qu’il faut pour combattre dans un Hell In a Cell alors que lui oui. Si vous avez bonne mémoire vous avez compris: c’est la même chose que Rollins à dit à Owens plutôt dans la soirée. Ctrl-C Ctrl-V forever.

Les Golden Truth affrontent les Shining Stars mais nous on est parti se rafraîchir pendant ce temps. Dommage.

C’est à propos de Mick Foley (et accessoirement Sasha Banks et Charlotte)

Mick Foley est sur le ring pour la signature du contrat pour le match entre Sasha Banks et Charlotte pour le titre de championne de RAW et il aurait mieux fait de rester chez lui ce lundi soir. Dans une exercice de mansplaining le plus total mêlé de plusieurs tentatives d’attirer l’attention vers lui Mick Foley n’a cessé de s’introduire dans la dispute entre Sasha Banks et Charlotte à chaque fois que celles-ci disaient qu’elle n’avait pas peur du match de ce dimanche, parce que le Hell In A Cell il connait bien et qu’elles ne savent pas à quoi elles s’attendent ce dimanche.

C’est absolument tout ce qu’il ne fallait pas faire dans ce segment. Le match sera sans l’ombre d’un doute très intéressant mais son build up est absolument raté. Assez triste de voir que la WWE n’est toujours pas capable malgré les quelques efforts de booker ses catcheuses et de leur proposer de bon segments. Quand on veut « marquer l’histoire » en faisant catcher deux femmes dans un Hell In A Cell et dans le main-event d’un pay-per-view, on évite de les présenter comme de pauvres petites choses qui ne savent pas où elles mettent les pieds.

Instant Cruiserweight avec un match entre Brian Kendrick et Rich Swann pendant que le champion TJ Perkins est aux commentaires. Victoire de Rich Swann sur un roll-up… vous vous souvenez du Cruiserweight Classic ?

En interview, Kevin Owens explique qu’il a hâte d’entrer dans la cage ce dimanche, que c’est quelque chose dont il a toujours rêvé depuis qu’il regardait du catch pendant sa jeunesse. Il y a encore une semaine Owens disait qu’il ne voulait pas aller dans la cage, mais on n’était certainement pas censé s’en souvenir.

Sami Zayn affronte Braun Strowman qui trouve encore à dire que ce n’est pas la compétition qu’il veut. Braun veut fuir le match mais Zayn l’attaque. Le match n’aura pas lieu, Strowman fini par par partir. Pauvre Sami Zayn.

Segment en coulisse avec TJ Perkins qui discute avec Brian Kendrick qui semble avoir changé du tout au tout et tente de s’excuser pour ces dernières semaines. Mais il demande à la fin à TJP de le laisser gagner, ce dernier s’en va sans rien dire. Étrange segment.

Heyman et Lesnar déçoivent

Paul Heyman et Brock Lesnar sont sur le ring et on aurait jamais cru dire ça dans un segment incluant Paul Heyman mais quel horrible segment. Paul Heyman sort quelques bouts de phrases, le public chante à peu près tout ce qui lui passe par la tête et Brock Lesnar souris bêtement — il a bien mérité son chèque ce soir.

Le main event voit Kevin Owens, Chris Jericho et Seth Rollins s’affronter dans un match triple menace. Le match n’a pas beaucoup d’intérêt et ça se sent, Seth Rollins le remporte avec un double roll up.

La suite se termine en bagarre dans laquel Seth Rollins est la victime du duo Owens/Jericho. Bien qu’il tente de reprendre le dessus après s’être débarassé de Jericho et que les arbitres soient venus pour séparer les adversaire, Owens termine Rollins avec une Powerbomb sur le coin du ring. RAW se termine sur l’image d’un Owens victorieux.

Pas énormément de choses à retenir de cet épisode de Monday Night RAW, la mauvaise habitude de go-home moyen. On regrettera l’absence de catch féminin et la catastrophe du segment de la signature de contrat entre Charlotte et Sasha Banks.

Darren Fog
Auteur :
Fondateur et rédac-chef de VoxCatch.