Preview

Carte finale de WWE Tables, Ladders & Chairs 2016

Preview et analyse de la carte de WWE Tables, Ladders & Chairs, le prochain pay-per-view exclusif à SmackDown.
WWE

Encore un pay-per-view, cette fin d’année 2016 aura été très bien chargée de ce côté. Heureusement si l’on en croit les rumeurs, la WWE a prévu de lever le pied là-dessus l’année prochaine. On espère.

Ce dimanche donc c’est un pay-per-view à thème que nous proposera SmackDown : Tables, Ladders & Chairs. Le pay-per-view déjà bien connu va nous offrir en plus du célèbre match, longtemps cour de récrée favorite de Edge, le TLC, ses dérivés tels que le toujours aussi inutile chairs match, un tables match (et féminin en plus), un ladder match et même un match sans disqualification qui verra sans doute l’utilisation de ces mêmes objets. Pourquoi pas.

Sauvez Kalisto

Enfin avant ça il faudra se farcir Baron Corbin. Encore. En plus il affrontera de nouveau Kalisto, comme si l’on avait oublié les précédentes fois. Non mais vraiment. La raison de ce match est une (fausse) blessure que lui a provoqué le luchador et qui lui a coûté une place dans l’équipe de SmackDown masculine – dont il ne voulait même pas – pour les Survivor Series.

On va saluer l’effort : il y a un minimum de storyline. Mais l’envie de voir le match n’y est pas, autant parce qu’il y a Baron Corbin dedans que parce qu’on sait déjà ce que va donner ce match, du déjà-vu. Cela devrait remplir le kickoff, c’est déjà ça.

On souhaite tout de même une victoire de Kalisto parce que pour le coup, la vraie victime dans cette affaire c’est lui, à rester coincé à SmackDown alors qu’il pourrait aller s’amuser avec les Cruiserweights à RAW ou à 205 Live. Aidez le, faites un geste.

Randy Orton et Bray Wyatt, champions de transition ?

On va avouer, on ne s’y fait toujours pas de cette alliance entre Randy Orton et Bray Wyatt. C’est visiblement la seule solution qu’avait trouvé la WWE pour palier à l’absence d’Eric Rowan, actuellement en convalescence après une blessure. L’équipe semble plus ou moins fonctionner, mais on doute qu’elle dure sur le long terme.

Pour le moment les deux catcheurs affrontent les premiers champions par équipe de SmackDown, Rhyno et Heath Slater qui détiennent ces ceintures depuis septembre. Il est assez évident que les American Alpha toucheront ces ceintures dans les mois à venir, mais ceux-ci ne peuvent aller affronter les actuels champions, une bataille face contre face ne fonctionnerait évidemment pas, et pas question pour le moment de faire passer l’une des deux équipes de l’autre côté de la force.

Randy Orton et Bray Wyatt feraient donc de bons champions de transitions, en attendant les American Alpha pour un bon feel good moment pendant la route vers WrestleMania ou même lors de WrestleMania.

Nikki Bella et Carmella feront tout ce qu’elles veulent

Carmella cherche Nikki Bella depuis septembre. La raison ? Celle-ci pense comme la vilaine légende que Nikki Bella doit sa place d’aujourd’hui à son compagnon John Cena. Une espèce de pied de nez aux trolls d’internet.

La surprise c’est que ce match sera sans disqualification. Le match aurait sans doute pu se passer de stipulation, mais comme c’est sans doute le dernier de la rivalité il faut marquer le coup. Et étant à TLC, il fallait quelque chose qui se rapproche de la thématique et qui permette l’utilisation des objets fétiches de cette soirée. Pour la victoire on va miser sur Nikki Bella. La sécurité avant tout.

Dolph Ziggler va devoir grimper à l’échelle

C’est quand on croit que c’est terminé que cela recommence. Avec les Survivor Series, la WWE avait l’occasion de remettre un peu d’ordre dans ses ceintures en envoyant l’Intercontinental à RAW et en ramenant le Cruiserweight à SmackDown. Mais elle en a décidé autrement et Sami Zayn n’a pas eu la chance de remporter la ceinture le 20 novembre dernier.

La rivalité entre Dolph Ziggler et The Miz a donc repris de plus belle en un seul superkick surprise lors de SmackDown le 22 novembre dernier. Le match a été officialisé lors de Talking Smack le même soir, l’occasion pour The Miz de dire une nouvelle fois que Daniel Bryan ne fait ça que pour lui nuire.

Le titre a beau déjà avoir changé de mains plusieurs fois ces derniers mois, on a pas de mal à imaginer Dolph Ziggler devenir une nouvelle fois champion Intercontinental. Les long règnes en ce moment la WWE elle ne sait plus ce que c’est — comme elle le démontre avec les titres Cruiserweight ou de championne de RAW. De là à ce que le titre Intercontinental retrouve les hanches de Ziggler, il n’y a qu’un pas.

Becky Lynch et Alexa Bliss passent à table

Il ne pouvait pas en être autrement : après avoir vu Sasha Banks et Charlotte s’affronter pour le titre de championne de RAW dans un Hell In A Cell en octobre dernier, Becky Lynch et Alexa Bliss étaient obligées d’avoir un match avec stipulation pour TLC. Bon ce ne sera pas un Tables, Ladders & Chairs comme pour AJ Styles et Dean Ambrose bien que l’on n’aurait pas été contre, mais un tables match.

Le match de ce dimanche est une revanche, Alexa Bliss n’étant pas parvenu le 9 novembre dernier à battre Becky Lynch à Glasgow pour le titre de championne de SmackDown. La stipulation a, elle, été ajoutée juste après la signature du contrat pour le match (cocasse) quand Alexa Bliss a fait passer son adversaire à travers la table.

Alexa Bliss est une des révélations surprise depuis la séparation des brands, et ayant montré une progression que l’on qualifiera sans froncer des sourcils d’admirable en tant que heel ces derniers mois face à Becky Lynch. Elle mériterait largement la victoire ce dimanche.

Un TLC pour clore l’année incroyable de AJ Styles

Celui-ci aussi est un match revanche qui va sans doute clore la rivalité, et il serait temps puisqu’elle est quasiment lancée depuis la séparation des brands avec une période dans laquelle était inclus John Cena qui n’a pas réussi à prendre le titre. Mais depuis c’est un tout autre personnage qui s’est ajouté à l’histoire : James Ellsworth, la rivalité ne tourne d’ailleurs pratiquement plus qu’autour de lui. Mais pour ce dimanche il semble que nous soyons débarrassés d’Ellsworth suite à l’attaque d’AJ Styles sur ce dernier, lui ayant porté un Styles Clash sur les escaliers en metal.

Le match a quant à lui été décidé un peu automatiquement : TLC approche et comme c’est le titre de champion de la WWE, c’est évidemment pour ce titre que le match phare du pay-per-view se jouera.

Ce match va aussi et surtout clore une année exceptionnelle pour AJ Styles qui depuis son entrée dans le Royal Rumble en janvier dernier a gravi les échelons de la WWE à une vitesse folle pour devenir champion de la WWE cet automne. On n’imagine d’ailleurs pas du tout Styles perdre le titre sous peu, parti comme il est, c’est à WrestleMania 33 qu’il va aller le défendre.

WWE Tables, Ladders & Chairs : Kickoff
(WWE Network / Youtube / Facebook — 1h)

Aucun match d’annoncé, mais celui entre Baron Corbin et Kalisto pourrait bien y trouver sa place.

WWE Tables, Ladders & Chairs : PPV
(WWE Network — 2h / AB1 (VF) — 2h10)

– Carmella contre Nikki Bella — Match sans disqualification

– Rhyno & Heath Slater contre Randy Orton et Bray Wyatt — Match pour les titres de champions par équipe de SmackDown

– The Miz contre Dolph Ziggler — Ladders match pour le titre de champion Intercontinental

– Becky Lynch contre Alexa Bliss — Tables match pour le titre de championne de SmackDown

– AJ Styles contre Dean Ambrose — TLC match pour le titre de champion de la WWE

Darren Fog
Auteur :
Fondateur et rédac-chef de VoxCatch.