Impact Wrestling

Résultats de Impact Wrestling Slammiversary XVI

Résumé et résultats d’Impact Wrestling Slammiversary XVI, pay-per-view dans lequel Austin Aries a conservé son titre en battant Moose.

April Whitzman (via Twitter)

On ne parle plus trop d’Impact Wrestling mais ce dimanche soir difficile de passer à côté de Slammiversary XVI. On va être totalement honnête, on est quasiment plus au fait de l’actualité de la compagnie depuis plusieurs mois et pas très enthousiastes à l’idée de passer trois heures devant ce show. Mais Slammiversary c’est un peu la vitrine d’Impact, on s’est donc lancé.

Le pay-per-view est commenté par Don Callis et Josh Mathews, ce qui ne nous ravit pas tellement dans un premier temps mais il va falloir faire avec. C’est aussi parfois bizarrement filmé, et si l’on en croit quelques commentaires sur Twitter c’est assez peu habituel.

L’impact de Johnny Impact à Impact

Johnny Impact a battu Taiji Ishimori, Petey Williams et Rey Fenix dans un bel opener, très dynamique, de beaux spots et un public très impliqué, peut-être un peut trop mais au moins chauffé pour la soirée. Il va falloir conserver le rythme pour qu’il le reste. Johnny Impact remporte le match avec un Starship Pain sur Rey Fenix.

À noter que Petey Williams remplaçait Rich Swann dans ce match, victime d’une commotion cérébrale il y a quelques jours.

Tessa Blanchard a battu Allie par tombé avec un Hammerlock DDT en contrant une Death Valley Bomb. Très solide match, parfois dangereux comme lors du top rope huricanrana de Tessa Blanchard où Allie a atterri sur la tête. Allie s’en est sorti pour un nearfall et à plusieurs reprises elle va surprendre Tessa Blanchard en se sortant de grosses prises pendant le match. Mais tout de même, un excellent match féminin.

C’était par ailleurs le premier match de Tessa Blanchard en PPV à Impact Wrestling.

Eddie Edwards a battu Tommy Dreamer par tombé. C’est un match hardcore et Tommy Dreamer est là alors il fallait s’attendre à ce qu’on a eu. Un public qui hurle « EC Dub' » et Tommy Dreamer qui fait du mal à son adversaire Eddie Edwards avec pas mal d’objets comme des chaises, poubelles et aussi une agrafeuse utilisé sur le front d’Edwards. Le match n’en est pas moins impressionnant avec le Spicoli Driver à travers les chaises… dont se sort Eddy Edwards.

Tommy Dreamer s’en va chercher une table sur laquelle il déverse un liquide inflammable mais il n’aura pas le temps de faire quelques braises. Edwards le piège avec un low blow avant de remporter le match avec un shining wizard.

Brian Cage devient champion X-Division

Brian Cage a battu Matt Sydal pour devenir le nouveau champion X-Division. Pas un mauvais match mais Brian Cage est une brute dans le genre pas ce qu’il y a de plus attirant niveau catch et encore moins pour la X-Division.

Le final du match est complètement botché. Matt Sydal tente un Shooting Star Press qui devait être contré par la jambe levée de Cage mais Sydal se prend les pieds dans les cordes et tombe complètement à côté.

Brian Cage remporte le match suite après ça en portant un Steinerdriver à Matt Sydal qui ne se relève évidemment pas. Cage est le nouveau champion X-Division.

Su Yung, fausse note de la soirée

Su Yung a battu Madison Rayne pour conserver son titre de championne des Knockouts. Un match pas très bon qui traine un peu par moment. Madison Rayn avait l’avantage au tout début du match en ayant attaqué Su Yung sur la rampe, mais elle se fait distraire par l’une des personnes qui accompagnaient la championne, qui prendra aussi par accident le mist à la place de Rayne.

La championne remporte finalement le match avec la Mandible Claw. Elle n’a pas abandonné mais l’arbitre a décidé de stopper le match en faveur de la championne, Madison Rayne s’étant évanouie. Une fin un peu expédiée et même frustrante. Le match a été plutôt court, pour pas arranger les choses.

Madison Rayne est placée dans le cerceuil qu’avaient apporté Su Yung et ses accompagnatrices après le match.

LAX ont battu The OGz pour conserver leurs titres de champions par équipe d’Impact Wrestling dans un 5150 Street Fight. Un peu comme le match hardcore de cette même soirée entre Dreamer et Edwards, tout ce que vous pouviez en attendre y était. Tables, poubelles, échelle et même des punaises.

Les punaises ont été introduites discrètement dans le match par Konnan qui se confrontait à Homicide qui n’a pas vu venir le coup. Dans son dos, Santana déverse les punaises sur le ring avant d’en jeter au visage d’Homicide qui, aveuglé subit ensuite un chokeslam et une swanton bomb sur les punaises.

Après le match King s’attaquent à LAX qu’ils sortent du ring puis à Konnan qui prend un Blackjack. LAX termine ce moment en peignant leurs noms sur les ceintures. Ils ne peuvent pas s’empêcher de se la jouer nWo, même en 2018.

Sami Callihan perd ses cheveux après un match incroyable

Pentagon Jr a battu Sami Callihan. Un match complètement fou. Ici encore on est dans l’extrême, dans le hardcore. Ça fait quand même trois matchs du genre lors cette soirée, pas que ce soit mauvais mais ça risque de voler la vedette à d’autres matchs. À la base c’est un mask vs hair mais les objets font vite leur entrée. Callihan sort des chaises de dessous le ring mais trouve… des clous. Des gros clous. Mais c’est Pentagon qui va les utiliser en premier après s’être sortie d’une tentative d’arrachage de masque.

Pentagon va littéralement tenter de planter un clou dans la tête de Callihan parce qu’ils n’allaient visiblement pas assez loin. Les deux catcheurs vont se battre avec ces clous, se faire saigner abondamment le cuir chevelu.

Mais le match ne va pas s’arrêter là puisque Pentagon va tenter de briser le bras de Callihan, puis accidentellement celui de l’arbitre (il y arrivera) quand il se fait aveugler par Callihan. Pentagon tente un premier tombé après un Penta Driver mais pas de bras, pas de tombé. L’arbitre n’y arrive pas.

Un deuxième arbitre entrera quand Callihan tentera un tombé après un piledriver sur une chaise mais il arrive trop tard, Pentagon a eu le temps de reprendre ses esprits et de se sortir au compte de 2. C’est finalement un package piledriver sur les chaises qui offrira la victoire à Pentagon Jr.

Alors que Pentagon tente de couper les cheveux de Callihan comme le voulait la stipulation, les Crist Brothers débarquent et l’attaquent, mais se font rejeté par une partie du roster venu en aide à Pentagon, à l’instar de Fenix venu tenir Callihan pendant que Pentagon réussisse finalement à lui couper les cheveux.

Austin Aries toujours champion

Austin Aries a battu Moose pour conserver son titre de champion du monde d’Impact Wrestling. Les craintes de voir le main-event un peu eclipsé par toute l’action de cette soirée se sont envolées. On est certes revenu à du catch classique en un contre un, mais étonnamment de qualité. Pas qu’il y avait des doutes sur Austin Aries, mais Moose c’est moins notre tasse de thé.

Moose va pas mal contrôler le début du match, tenter un spear qui n’obtiendra qu’un compte de deux, le tombé ayant été interrompu par une main d’Aries dans les cordes. Moose va rater un saut et atterir sur la rampe, Aries va en profiter pour lui porter un brainbuster en espérant qu’un décompte à l’extérieur lui offre la victoire, mais Moose se relèvera avant pour retrouver le ring.

Il faudra un deuxième Brainbuster un peu plus tard dans le match pour qu’Austin Aries gagne et conserve son titre de champion d’Impact.

Au final si vous hésitiez comme nous à donner une chance à Slammiversary XVI, ce n’était pas une mauvaise idée. Malgré peut-être une tendance à vouloir en faire trop sur le hardcore, ces trois heures de catch passent agréablement sans aucun temps mort.

Cliquez pour commenter
En haut