WWE

Résultats de WWE SummerSlam 2018

Résumé et résultats de WWE SummerSlam 2018.

WWE

C’est le grand soir pour la WWE, ce dimanche à partir de 23h a lieu le grand événement estival SummerSlam 2018 avec en main-event le quatrième affrontement entre Roman Reigns et Brock Lesnar pour le titre de champion Universal.

Samoa Joe affrontera aussi AJ Styles pour son titre de champion de la WWE, Ronda Rousey affrontera Alexa Bliss pour le titre de championne de RAW tandis que celui de SmackDown sera défendu par Carmella face à Charlotte Flair et Becky Lynch dans un match triple menace.

👉 Preview et analyse de la carte
👉 Kickoff

Le premier match du Kickoff est le match par équipes mixtes entre d’un coté Rusev et Lana et de l’autre Andrade « Cien » Almas et Zelina Vega. Pas simple de se rappeler qu’il y a un mois Rusev était dans un match de championnat majeur quand on le voit en ouverture de Kickoff ce dimanche soir.

Zelina Vega et Andrade « Cien » Almas ont battu Lana et Rusev avec un roll up de Zelina Vega sur Lana.

Cedric Alexander toujours champion Cruiserweight

Le deuxième match du kickoff voit Cedric Alexander défendre son titre de champion Cruiserweight de la WWE contre Drew Gulak.

Cedric Alexander a battu Drew Gulak après une série de tombés se terminant par un finalement victorieux sur un Drew Gulak surpris. Le match a été bon, dommage de le terminer sur un move aussi insignifiant.

Le titre de champion Cruiserweight de la WWE reste ainsi sur les hanches de Cedric Alexander qui s’il continue va se rapprocher de la durée du règne d’Enzo Amore… et sans doute le dépasser.

The B-Team conserve les titres par équipe de RAW

Pour le troisième match du Kickoff ce sont les Revival qui sont opposés à la B-Team pour tenter de remporter les titres de champions par équipe de RAW.

The B-Team ont battu The Revival… avec un roll up, le troisième du kickoff. Trois matchs, trois roll up, le compte est bon.

Assez triste pour les Revival, toujours aussi surprenant pour la B-Team.

Seth Rollins champions Intercontinental

En ouverture du pay-per-view, ce sont Dolph Ziggler et Seth Rollins qui s’affrontent pour le titre de champion Intercontinental. Ils sont bien évidemment accompagné respectivement par Drew McIntyre et Dean Ambrose.

Une présence qui allait évidemment influencer l’issue du match. Drew McIntyre a d’abord attaqué Dean Ambrose, permettant à Ziggler de reprendre le contrôle du match alors qu’il était dominé par Rollins, mais Ambrose s’est vengé quelques minutes plus tard en attaquant McIntyre. Rollins est distrait par la scène, mais pas suffisamment pour le faire perdre. Un superkick et un Curb Stomp et l’affaire est réglée.

Seth Rollins a battu Dolph Ziggler pour devenir champion Intercontinental pour la deuxième fois de sa carrière.

The Bludgeon Brothers se disqualifient

Les Bludgeon Brothers défendent ensuite leurs titres de champions par équipe de SmackDown contre les New Day, vainqueurs d’un tournoi organisé ces dernières semaines à SmackDown Live pour la place de challengers.

Les New Day ont battu les Bludgeon Brothers par disqualification. Visiblement en difficulté, les frères gourdin ont usé de leur masses pour attaquer leurs adversaires, causant leur disqualification. On notera quand même l’énorme prise de risque de Xavier Woods qui se jette à l’extérieur du ring pour une Flying Elbow qui a dû lui faire plus de mal qu’à son adversaire.

Mais disqualification oblige, les Bludgeon Brothers conservent leurs titres de champions par équipe de SmackDown. Un match revanche pour bientôt ? Sans aucun doute.

Braun Strowman squash Kevin Owens et conserve la mallette

Stephanie McMahon avait adoré l’idée du match, plus le choix de le mettre sur la carte du pay-per-view ou non. Braun Strowman doit ainsi remettre en jeu sa mallette de Mr Money In The Bank contre Kevin Owens.

Braun Strowman a battu Kevin Owens après un méchant chokeslam sur la rampe et un powerslam un peu plus tard dans un match très court, moins de deux minutes.

Triste pour Kevin Owens qui perd tout espoir de gagner le titre Universal dans un futur proche. Reste à savoir si Strowman va lui en profiter ce soir.

Charlotte Flair championne, Becky Lynch furieuse

Premier des deux matchs de championnat féminin de ce pay-per-view, Carmella défend son titre de championne de SmackDown contre Becky Lynch et Charlotte Flair.

Charlotte Flair a battu Carmella et Becky Lynch en portant le Natural Selection sur Becky Lynch. Un beau triple menace malgré les quelques botchs et mouvements un peu trop à la ramasse de Charlotte Flair qui manquait un peu d’énergie dans ce match. Un moonsault qui a même raté Becky Lynch à l’extérieur du ring.

Charlotte Flair devient ainsi championne de SmackDown, son septième titre dans les rosters principaux (ça va un peu trop vite quand même). Becky Lynch fait mine d’être heureuse pour Flair mais finit par l’attaquer sous une énorme ovation du public.

On se demande si la WWE va dans les semaines qui viennent faire de Becky Lynch la heel de l’histoire tellement elle est over. On a déjà une petite idée.

AJ Styles perd le contrôle et se disqualifie

AJ Styles défend son titre de champion de la WWE dans le match suivant. Wendy Styles, la femme d’AJ, est installé au premier rang et Samoa Joe n’a pas pu ne pas la remarquer et lui adresser quelques mots avant le match histoire d’énerver son adversaire.

AJ Styles va se battre jusqu’au bout et même réussir à se sortir de la Coquina Clutch tout comme Samoa Joe s’est relevé du Style Clash. Mais c’est quand Samoa Joe prend le micro pour parler à nouveau à Wendy Styles qu’AJ perd le contrôle. Il s’empare d’une chaise et attaque Samoa Joe avec, causant sa disqualification.

Samoa Joe a battu AJ Styles par disqualification, laissant ainsi le titre de champion de la WWE à AJ Styles.

AJ Styles continue d’attaquer Samoa Joe aux abords du ring mais voyant sa femme désapprouver son geste, la rejoint et part en coulisse avec.

Petite pause. Elias était chaud pour un concert mais il a cassé sa guitare. Dommage (non).

The Miz bat Daniel Bryan

The Miz affronte Daniel Bryan dans le match qui suit. Juste avant le Miz a croisé Bo Dallas et Curtis Axel pour les féliciter de leur succès — dont il prétend être à l’origine — mais ces derniers lui répondent qu’ils sont plutôt du côté de Daniel Bryan. Coup dur.

The Miz bat Daniel Bryan avec l’aide d’un poing américain que lui a donné discrètement Maryse assise au premier rang dans le public, et ce sans que l’arbitre ne s’en aperçoive.

C’était un bon match mais on va dire qu’on n’a pas le droit aux happy endings dans les grands événements comme SummerSlam. Ou jamais d’ailleurs.

Finn Balor sort son démon

Finn Balor devait affronter de nouveau Baron Corbin en pay-per-view. Mais cette fois il n’allait pas faire les choses à moitié puisqu’il vient en démon, carrément oui.

« The Demon » Finn Balor a battu Baron Corbin par tombé avec le Coup de Grace.

Voilà c’est fait, circulez y a plus rien à voir.

Shinsuke Nakamura toujours champion

Il reste encore trois matchs sur la carte et l’antépénultième concerne le titre de champion des États-Unis. Jeff Hardy tente de le récupérer face à Shinsuke Nakamura. Attention tout de même, Randy Orton n’est probablement pas loin.

Randy Orton n’est finalement pas intervenu dans le match mais après, mais cela n’a pas permis à Jeff Hardy de gagner pour récupérer le titre. Alors qu’il tentait une Swanton Bomb sur le bord du ring, Nakamura s’est retiré rapidement laissant Hardy s’écraser violemment dessus. Nakamura n’aura eu qu’à terminer le match.

Shinsuke Nakamura a battu Jeff Hardy par tombé avec le Kinshasa.

Randy Orton est arrivé ensuite, s’est approché du ring… avant de faire vite demi-tour et de rentrer en coulisse.

Ronda Rousey championne de RAW

Alexa Bliss défend ensuite son titre de championne de RAW contre Ronda Rousey. Les Bella Twins sont présentes aux abords du ring pour regarder le match.

Ronda Rousey n’a absolument pas peur d’Alexa Bliss dans ce match qui le sait. Tout le monde le sait. Ronda Rousey va narguer un peu la championne, notamment quand elle quitte le ring ne sachant pas trop comment se défendre, en s’asseyant sur le ring pour la laisser tenter de prendre l’avantage, sans grand succès.

Ronda Rousey a battu Alexa Bliss par soumission avec l’Arbmar pour devenir championne de RAW.

C’est toujours aussi effrayant les bras d’Alexa Bliss, au passage.

Natalya et les Bella Twins montent sur le ring pour célébrer la victoire de la nouvelle championne Ronda Rousey, qui part ensuite rejoindre son mari Travis Brown aux abords du ring.

Roman Reigns champion Universal

Le match était sur le point de commencer quand Braun Strowman est arrivé. Pas pour casher la mallette, en tout cas pas tout de suite. Il annonce en réalité qu’il n’est pas un lâche, et qu’il préfère faire les choses face à face. Peu importe qui va remporter le match qui suit, il affrontera Strowman ensuite.

Brock Lesnar a été plus malin, pendant le match il s’en prend à Braun Strowman, l’attaque à coups de chaise et envoie la mallette le plus loin possible pour qu’il ne puisse pas la casher. Effet réussi, mais trop distrait Brock Lesnar ne voit pas venir le spear qui permet à Roman Reigns de gagner.

Roman Reigns bat Brock Lesnar pour devenir champion Universal de la WWE.

Pas de cash-in de Braun Strowman qui n’a pas encore récupéré de l’attaque, Roman Reigns peut fêter sa victoire tranquillement pour terminer ce SummerSlam.

Cliquez pour commenter
En haut