WWE

Résultats de WWE SummerSlam 2020

roman reigns retour summerslam

Résultats complets de WWE SummerSlam 2020.

WWE

Pas de fin d’été sans SummerSlam. Malgré une année particulière la WWE propose  quand même ce dimanche soir son plus gros événement estival édition 2020 depuis l’Amway Center d’Orlando qu’elle a renommé pour l’occasion le Thunderdome, nom du concept qui voit les catcheurs évoluer sur un ring entouré d’un mur de visages face webcam.

Au programme notamment un match pour le titre de champion de la WWE entre Drew McIntyre et Randy Orton, un match pour le titre de champion Universal entre Braun Strowman et The Fiend tandis qu’Asuka tentera de prendre les deux titres de championnat féminin de la WWE à Sasha Banks et Bayley.

Renee Young a par ailleurs indiqué ce dimanche soir durant le Kickoff que SummerSlam 2020 serait sa dernière apparition avec la WWE. On est tous effondrés mais on espère la voir rebondir très vite là-où-vous-savez.

Défense tranquille pour Apollo Crews

Premier match de cette soirée dans le Kickoff, une nouvelle défense du titre de champion des États-Unis d’Apollo Crews contre le leader du Hurt Business MVP.

Apollo Crews a battu MVP par tombé avec une toss powerbomb pour conserver son titre de champion des États-Unis.

Publicité

Un match assez banal sans intervention extérieure, Bobby Lashley et Shelton Benjamin n’étant pas aux abords du ring pour soutenir MVP. Il est temps d’offrir à Crews un autre challenger et une nouvelle rivalité.

Bayley toujours championne

On démarre le pay-per-view avec le premier des deux matchs de championnat pour Asuka. La japonaise tente d’abord sa chance au titre de championne de SmackDown contre Bayley avant celui de RAW contre Sasha Banks.

Bayley a battu Asuka par tombé avec un petit paquet pour rester championne de SmackDown.

Sasha Banks a réussi à distraire Asuka alors que celle-ci portait son Asuka Lock à Bayley mais s’est faite attaquer par la japonaise. Un mal pour un bien, puisqu’elle permet à Bayley de porter le petit paquet final de ce match. Le match en lui-même n’est pas mauvais, le final pas clean était aussi attendu.

Dans les vestiaires, Dominik Mysterio demande à son père de ne pas intervenir dans son Street Fight contre Seth Rollins. Rey Mysterio dit qu’il ne peut rien promettre, mais le fiston insiste.

Les Street Profits gardent la fumée (et les titres)

Kevin Owens fait son entrée pour rejoindre la table des commentateurs pour le match suivant : les Street Profits défendent leurs titres de champions par équipe de RAW.

Publicité

Les Street Profits ont battu Angel Garza et Andrade par tombé avec un Frog Splash de Montez Ford sur Andrade.

Bon match, mais une fin de nouveau amenée par une distraction avec Zelina Vega qui se fait accidentellement mettre KO par Angel Garza — sur un superkick qui a envoyé Montez Ford la bousculer — parce que l’équipe de Garza et Andrade n’est visiblement toujours pas faite pour s’entendre.

Sonya Deville se fait mettre à la porte par Mandy Rose

Le match suivant est un match sans disqualification visant à mettre fin à une rivalité qui courre depuis des mois maintenant : Mandy Rose et Sonya Deville s’affrontent et la perdante de ce match devra quitter la WWE.

Mandy Rose a battu Sonya Deville par tombé avec un running knee.

Bon match dont la stipulation de no-disqualification a bien été utilisée, quelques tables et chaises ont faut leurs apparitions. Les deux catcheuses y sont allées sans retenus, ça faisait plaisir à voir. Dommage du coup de voir Sonya Deville partir, si sont départ s’officialise.

Otis est venu célébrer la victoire de Mandy Rose avec sa mallette dans les mains et on se demande en passant si la WWE a vraiment des plans pour son Mr MITB pour qui aucun build n’a réellement été commencé.

Publicité

Un Dominik Mysterio perdant mais tout de même convainquant

On enchaine avec un des matchs les plus attendus et poussant à la curiosité de cette soirée : celui dans lequel Dominik Mysterio fait ses débuts dans le ring de la WWE face à Seth Rollins. Rollins qui pour le clin d’oeil malicieux porte une tenue « hommage » à celle de Rey Mysterio d’Halloween Havoc 1997.

Seth Rollins a battu Dominik Mysterio par tombé avec son Curb Stomp sous les yeux d’un Rey Mysterio menotté aux cordes du ring.

Un bon match qui avant tout nous démontre les aptitudes déjà bien développée du jeune Dominik Mysterio qui a de quoi faire rougir bon nombre de talents du Performance Center — comme l’a fait Pat McAfee samedi soir. Pour ce qui est dû match sa durée a permis bon nombres de rebondissements, que ce soit avec l’utilisation d’objets, les moment où Dominik Mysterio avait le dessus sur Rollins de manière très crédible ou les tentative d’intervention et distraction de Rey Mysterio et sa femme Angie.

Asuka défait Sasha Banks

Deuxième étape pour Asuka, après sa défaite contre Bayley en ouverture du pay-per-view, elle tente cette fois sa chance contre Sasha Banks pour le titre de championne de RAW.

Asuka a battu Sasha Banks par soumission avec son Asuka Lock pour devenir championne de RAW.

Un match assez brutal mais de bonne qualité. On a eu très peur sur la powerbomb qui a jeté Asuka à l’extérieur du ring, le bruit de la tête sur le sol résonne encore dans la notre. La défaite de Sasha Banks était attendu, il fallait bien que l’une des deux perde pour amorcer cette rivalité qui se fait attendre, dommage que ce soit tombé sur Banks qui à chacun de ses règnes échoue dès qu’il faut défendre le titre en pay-per-view.

Drew McIntyre et le Backslide que vous n’aviez pas vu venir

Drew McIntyre défendait son titre de champion de la WWE contre Randy Orton. Sans doute la défense de titre la plus importante depuis le début de son règne alors les attentes étaient grandes et la perspective d’un bon match était plutôt au rendez-vous. Si le match a été plutôt bon, le slogan « Vous ne le voyez jamais venir » de SummerSlam a pris tout son sens à la fin.

Drew McIntyre a battu Randy Orton par tombé avec un backslide pour conserver son titre.

Un final pas si surprenant, WWE Payback 2020 doit avoir lieu dans une semaine et on imagine très bien un match revanche entre les deux. Mais utiliser un match de SummerSlam pour builder un autre match dans un pay-per-view moins important c’est toujours un peu triste comme méthode.

On comprend aussi pourquoi ce match n’a pas fait le main-event du show, mais ça n’a pas empêché les deux catcheurs de placer la barre haute et de donner dans la brutalité, un domaine dans lequel Drew McIntyre et Randy Orton excellent, surtout Orton quand il le veut.

Braun Strowman se saborde, Roman Reigns vient réclamer son dû

Le main-event est donc le match Falls Count Anywhere entre Braun Strowman et The Fiend pour le titre de champion Universal de la WWE. Et là clairement, encore plus, vous n’avez rien vu venir.

Le match était donc un Falls Count Anywhere mais malheureusement la stipulation n’a pas beaucoup été utilisée. Le combat s’est déroulé sur le ring, autour du ring et quelques minutes dans la Gorrilla Position mais est vite revenu dans l’arena. On notera surtout l’utilisation d’objet dont un cutter qui aura servi à Strowman pour se saborder lui-même en coupant et en retirant le mat du ring, laissant apparaitre les planches du ring sur lesquels le Fiend portera la Sister Abigail finale.

The Fiend a battu Braun Strowman par tombé avec sa Sister Abigail pour devenir champion Universal de la WWE.

La surprise après le match ce n’est pas Otis qui vient encaisser sa mallette — il devait encore avoir piscine avec Mandy Rose, dommage — mais c’est Roman Reigns qui fait son retour sur les écrans de la WWE. Là clairement, on ne l’avait pas vu venir.

Roman Reigns attaque ainsi le Fiend et Braun Strowman avant de prendre la ceinture de champion Universal de la WWE pour bien nous laisser comprendre qu’il compte revenir dans la course au titre qu’il a laissé avant WrestleMania 36.

SummerSlam 2020 est un assez bon pay-per-view. Quelques bonnes surprises comme cette fin avec Roman Reigns, des match pour la plupart à la hauteur des attentes et une expérience Thunderdome plus convaincante que vendredi lors de Friday Night SmackDown.

En haut
$(window).load(function() { // The slider being synced must be initialized first $('.post-gallery-bot').flexslider({ animation: "slide", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, itemWidth: 80, itemMargin: 10, asNavFor: '.post-gallery-top' }); $('.post-gallery-top').flexslider({ animation: "fade", controlNav: false, animationLoop: true, slideshow: false, prevText: "<", nextText: ">", sync: ".post-gallery-bot" }); }); });