Résumé

Lucha Underground : Ivelisse, Angelico et Son Of Havoc toujours champions

Cette semaine, Prince Puma se prépare à sa défense de titre, Johnny Mundo s’explique et les titres Trios par équipe sont mis en jeu dans un ladder match.

ivelisse

Pour débuter le show, un match bien curieux oppose le champion Lucha Underground Prince Puma au débutant Marty « The Moth » Martinez qui adore papillonner autour de Melissa Santos. D’une simple formalité à prime abord, ce match est en réalité un test pour Puma qui l’emporte avec son 650 face à une adversité similaire à celle d’Hernandez qui vient ensuite se montrer. Konnan lui dit que ça ne pose pas de problème s’ils disputent le match pour le titre maintenant mais Hernandez refuse et rendez-vous est donc pris pour la semaine prochaine.

Vampiro réalise une interview de Johnny Mundo afin de savoir pourquoi il a attaqué El Patron la semaine dernière. Johnny est plus arrogant que jamais et clame qu’il est le meilleur au monde, et moquant El Patron il sort le même « mais ça vous le savez déjà » à la fin.

Après que Dario Cueto ait mis un bon coup de pression au Crew pour le main event, parlant même de sacrifice offert aux dieux, place au rematch entre DelAvar Daivari et Texano. Texano domine mais se fait attaquer par Big Ryck, causant ainsi une disqualification. Ryck aide ensuite Daivari a finir Texano et force l’arbitre à faire un tombé.

Un Death Match la semaine prochaine

Katrina apparait dans le dos de Dario Cueto et lui annonce que Mil Muertes fait son retour. Cueto lui propose un match entre Fénix et Mil Muertes pour la semaine prochaine et Katrina ajoute comme stipulation le Death Match avant de s’évaporer.

Black Lotus a décidé de partir tuer le frère de Dario Cueto. Chavo Guerrero vient proposer à Dragon Azteca de protéger Black Lotus en échange d’une aide envers sa famille.

Les titres Trios sont mis en jeu et les champions Ivelisse, Angelico et Son Of Havoc sont malmenés par le trio du Crew. Ivelisse ne peut pas faire grand chose avec une jambe dans le plâtre. Mais après un match physique et spectaculaire marqué par un tope suicida de Castro depuis le bureau de Cueto et un saut chassé d’Angelico depuis la plateforme de la salle, c’est bien elle qui va aller décrocher sur une jambe une ceinture suffisante pour conserver les titres au grand dam de Dario Cueto.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut
//ad6media