Preview

Elimination Chamber : Face à Seth Rollins, Dean Ambrose n’a que peu de chance

Ce dimanche à Eliniation Chamber Dean Ambrose affronte le champion Seth Rollins. Mais a-t-il seulement une chance ? Pas vraiment…

rollins-ambrose-ec

Elimination Chamber revient ce dimanche 31 mai après avoir été remplacé par Fast Lane en février dernier. Le show occupera une place de transition entre deux PPV mais qui est assez étonnante étant donné que cela n’a laissé à la WWE que deux semaines pour booker plusieurs matchs et rivalités. On fait le point en vous parlant tout d’abord du maint-event de cette soirée : Dean Ambrose contre Seth Rollins.

Une rivalité qui dure

La rivalité entre Dean Ambrose et Seth Rollins ne date pas de cette année, bien au contraire. Pour la comprendre il faut avoir connu le temps où il faisait équipe avec Roman Reigns au sein du Shield. C’est suite à la trahison de Rollins qu’Ambrose le poursuivit dans une vendetta implacable et ceux pendant plusieurs mois d’affilés. Une vendetta qui ne vit pas souvent Ambrose victorieux, voire pas du tout. À Money In The Bank tout d’abord, où Seth Rollins décrocha la mallette. À Summerslam ensuite, dans un Lumberjack match remporté par Rollins grâce à une intervention de Kane (encore une). La rivalité se termina enfin dans un Hell In A Cell match où Rollins fut encore une fois victorieux suite à une intervention cette fois-ci de Bray Wyatt.

Vous l’aurez compris, Dean Ambrose n’a pas souvent eu l’occasion de briller durant cette rivalité. Mais la donne peut-elle changer cette fois-ci ? Dean peut-il décrocher la victoire ? La victoire il l’a connu il y a quelques semaines, mais pas en pay-per-view. Kane organisait alors un match entre ce dernier et Rollins. Ambrose riva alors les épaules du champion pour le compte de trois et s’offrit une place dans le Main-event de Payback.

Le match, bien que criblé d’interventions, était très bon. On nous a même offert une très brève mais intense reformation du Shield pour nous les fans. Mais l’architecte s’en est encore une fois sorti. Bien évidemment, le lunatique ne l’entendit pas de cette oreille et réclama de plus belle un match contre le champion, en un contre un cette fois-ci. Il finit par l’obtenir après un grand mic mac comme seule la WWE est capable de nous offrir.

On sent bien par ce choix les deux semaines de booking que la compagnie avait avec elle. Un choix simple, rapide et expéditif qui fut annoncer dès le lendemain. On pourrait comprendre ça en d’autre termes : Faisons plaisir aux fans, mettons leur vedette Dean Ambrose en avant comme ça ils s’abonneront Network exprès pour le voir mettre une raclée au champion. Mais revenons au match en lui-même.

Tout est encore en faveur de Seth Rollins

Mais Dean Ambrose a-t-il une chance ? Dans notre précédente review nous évoquions le fait qu’Ambrose finirait par devenir champion de la WWE. Oui, lui, celui qu’on compare à Stone Cold Steve Austin. Mais Rollins a encore une fois tout pour réussir. Tous les arguments sont en sa faveur et on sent déjà que les interventions vont aller bon train à l’encontre de notre cher Dean. Certes celui-ci pourra compter sur son frère d’arme Roman Reigns pour surveiller ses arrières, mais cela sera-t-il suffisant ? On ne pense pas. D’autant plus que l’on attend avec impatience de savoir qui Seth Rollins pourra affronter après ? Là est la question.

Car oui la WWE tient à son heel qu’elle a mis plus d’un an à faire grandir. Alors après avoir affronté encore et encore les mêmes adversaires durant ces derniers mois, il est temps que ce dernier change d’air et s’impose contre des nouveaux opposants. La liste est longue : Ziggler, Rusev, Ryback, Neville… Tant de midcarders qui ne demande qu’à passer au dessus, et on ne compte même plus ceux de NXT !

Même si cela nous fend le coeur, Rollins est bien parti pour rester champion une fois de plus. Les paris sont maintenant ouvert : Qui la WWE choisira pour le détrôner ? Qui sera le futur de la compagnie ?

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut