Résumé

G1 Climax, quatrième et dernière semaine: le champion poids-lourd vaincu, gloire aux finalistes

Dernière semaine du tournoi de la NJPW avant la grande finale ce dimanche.
maxresdefault © NJPW (capture d'écran)

Cette ultime semaine du Climax a été source de bonheur pour les (télé)spectateurs mais source de douleurs et parfois de désillusions pour les compétiteurs. Comme à son accoutumée, le tournoi a offert certains des meilleur matchs toutes promotions confondues de l’année. La plupart des candidats à ce titre ont pris place lors de cette dernière semaine.

On peut citer l’affrontement entre Tomoaki Honma et Tomohiro Ishii qui a vu Honma remporter sa seule victoire du tournoi. Honma est le véritable underdog de la NJPW, délivrant toujours des performances de haute qualité malgré sa tendance à ne pas gagner ses matchs. La foule est d’autant plus attaché à Honma après sa victoire sur le « Stone Pitbull » Ishii.

Il nous vient aussi à l’esprit l’opposition entre deux favoris et anciens champions du monde poids-lourd, AJ Styles et Hiroshi Tanahashi. Les deux hommes se sont affrontés à deux reprises en main-event de pay-per-views pour le titre poids-lourd IWGP. Lorsque Tanahashi était champion, Styles lui a ravi le titre, et vice versa. Pour le Climax, Styles et Tanahashi ont proposé un match plus psychologique qu’on aurait pu le penser avec un travail ciblé sur les jambes. Tanahashi est sorti vainqueur, pour le plus grand plaisir des fans de voir échouer le leader du BULLET CLUB.

Okada et Nakamura offrent leur meilleure performance

Enfin, le main-event de samedi entre Shinsuke Nakamura et le champion poids-lourd Kazuchika Okada était très attendu. Compères dans le clan CHAOS, ils étaient tous les deux déterminés à atteindre la finale, c’est finalement Nakamura qui l’a emporté par soumission sur un juji gatame. On peut difficilement trouver des défauts à ce match qui restera comme l’un des meilleurs entre le King of Strong Style et le Golden Boy.

C’est donc Hiroshi Tanahashi qui termine leader du Block A avec quatorze points. Seuls Bad Luck Fale et Tetsuya Naito ont réussi à le vaincre. AJ Styles se place juste derrière avec douze points. Fale et Naito totalisent dix points. Kota Ibushi, Toru Yano, Katsuyori Shibata et Togi Makabe comptent huit points tandis que Doc Gallows et Hiroyoshi Tenzan ferment le classent avec six points.

Nakamura leader du Block B

Au sein du Block B, Shinsuke Nakamura aura su trouver les ressources nécessaires pour finir leader malgré sa blessure au coude contractée lors de la première semaine. Nakamura n’a réellement perdu qu’un seul, le premier de la compétition face à Karl Anderson. Son autre défaite est par forfait au profit de Michael Elgin suite à sa blessure mentionnée plus haut.

Kazuchika Okada obtient quatorze points au final, mais sa défaite face à Nakamura lui est fatale. Karl Anderson et Hirooki Goto sortent avec les honneurs avec leurs douze points. Tomohiro Ishii se cramponne au haut du tableau avec dix points. Michael Elfin s’en sort bien avec huit points. Le trio Yujiro Takahashi/Yuji Nagata/Satoshi Kojima se contentent de six points. Tomoaki Honma a le plus faible score du tournoi avec deux points.

On notera la qualité de production de la New Japan pour l’intégralité de son show. Aucun problème technique n’a perturbé la diffusion des shows sur le NJPW World, son service de VOD. Sur les quatre semaines, seuls trois shows ont été filmés avec une simple caméra fixe. Le reste des shows ont été filmés de la même manière que les pay-per-views, exceptés les ralentis (qui ont été intégrés il y a peu).