Actualité

Daniel Bryan explique la raison qui le pousse à vouloir remonter sur le ring

WWE

Depuis sa retraite des rings, la frustration de Daniel Bryan est palpable. Que ce soit au cœur d’une altercation avec The Miz à Talking Smack ou de la part de sa femme Brie Bella en interview, son retour à la compétition est régulièrement évoqué comme une possibilité.

Invité cette semaine dans le podcast E&C’s Pod of Awesomeness des Hall of Famer Edge et Christian, Daniel Bryan a confirmé qu’il avait toujours l’espoir de remonter dans le ring, qualifiant sa retraite des rings est « énorme malentendu »

Au moment de sa commotion en avril 2015, Daniel Bryan subit des tests médicaux comme toute autre catcheur de la WWE pour savoir s’il est apte à remonter dans le ring. Son docteur le déclare apte. Un avis jugé insuffisant pour la WWE, Vince McMahon en particulier, qui demandent des avis médicaux supplémentaires.

Une retraite précipitée ?

La compagnie de Stamford envoie alors Bryan voir un spécialiste des commotions à Phoenix dans l’Arizona puis au au département neurologique de l’UCLA, université de Los Angeles. Les deux spécialistes donnent leur accord pour un retour de Bryan dans le ring mais la WWE refuse et l’envoie faire des tests expérimentaux à l’Evoke Neuroscience de New-York, établissement non reconnu par l’agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux.

À New-York, les médecins lui disent qu’il a une lésion au niveau du cerveau. Sa réaction sur le moment:

Je me dis : « Merde, une lésion. Ça y est, je suis fini, c’est la fin ».

En larmes au téléphone lorsqu’il annonce la nouvelle à Vince McMahon, Daniel Bryan se voit demander une semaine plus tard par le Chairman de la WWE d’annoncer sa retraite à Raw à Seattle.

Quelques jours après son discours, son docteur personnel l’appelle en lui demandant ce qu’il se passe. Lorsque Bryan évoque cette lésion, qui pour la plupart des gens veut dire qu’il a coupure au cerveau, son médecin lui répond :

Une lésion, en terme médical, est quelque chose de très vague. Cela veut juste dire qu’il y a quelque chose au niveau du cerveau.

Cette lésion signifiait en vérité qu’une partie de son cerveau est plus lente comparée à celle des athlètes habituellement testés par l’Evoke Neuroscience, mais équivalent à une personne normale.

En juillet 2016, Daniel Bryan est nommé General Manager de SmackDown. C’est en revenant à plein temps à la WWE qu’un retour dans le ring le démange à nouveau :

Tout d’un coup, je n’implique de nouveau dans le catch et je ne peux pas faire ce que j’aime le plus. Ils m’ont fait venir aux abords du ring pour le match entre AJ Styles et Dean Ambrose, cela m’a littéralement brisé le cœur. Puis je me suis dit : « Tu sais quoi ? Non, cette situation ne te va pas.”

Des raisons de croire à un retour sur le ring

Daniel Bryan explique qu’il travaille depuis avec le Joe Namath Neurological Research Center en Floride pour améliorer le fonctionnement de son cerveau. Des tests ont révélé que Bryan a le cerveau d’un joueur de football américain moyen. Il a eu quelques commotions mais il n’est pas une personne qui risque des lésions cérébrales. Grâce au traitement d’oxygénothérapie hyperbare qu’il reçoit, l’ancien champion du monde pourrait prochainement selon lui avoir le cerveau de quelqu’un qui n’a jamais pratiqué de sports de combat.

Daniel Bryan confirme ainsi que son retour est plus proche que jamais :

Avec toutes ces choses positives, il n’y a pas de raison que je ne refasse pas ce que j’aime. Ce ne sera peut-être pas à plein temps, je ne vais peut-être pas faire le main-event de tous les house shows, je ne suis même pas sûr de vouloir ça. Maintenant que j’ai un enfant, je ne veux pas être sur la route autant qu’avant. Mais pourquoi pas combattre cinquante à cent matchs par an ? Le plus dur est que, quand je me replonge dans tout cela, j’ai perdu les meilleures années de ma carrière. Si à n’importe quel moment, il y a une vraie indication contre le fait que je puisse catcher, je ne catcherai pas. Ma santé est à 100% plus importante que mon retour dans le ring. Etre un bon père est plus important que le fait que faire d’hamerlocks parce que je pense que c’est bon pour le business. […]

Des propos qui peuvent rassurer. Reste à savoir si la WWE décide un jour de changer d’avis et si l’on s’en tient à sa version des faits, il n’y a aucune raison qui peut pousser la WWE à ne pas le laisser remonter sur le ring.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut