WWE

Résultats de WWE Money In The Bank 2019

Résumé et résultats de WWE Money In The Bank 2019.

WWE

Ce dimanche soir c’etait WWE Money In The Bank 2019, un bon pay-per-view avec une fin énervante. Du WWE classique.

Les Usos toujours en bleu

Daniel Bryan et Erick Rowan affrontent les Usos dans le Kickoff de la soirée, mais les titres de champions par équipe de SmackDown de Bryan et Rowan ne sont finalement pas en jeu, de quoi laisser imaginer n’importe quel scénario quant aux vainqueurs de ce match.

The Usos ont battu Daniel Bryan et Erick Rowan par tombé avec un Uso Splash.

Victoire parfaite et logique qui renvoie définitivement les deux frères à RAW… enfin, qui devrait. Les Revival sont déjà oubliés, le compte Twitter de la WWE laisse entendre que cette victoire pourrait leur offrir une chance au titre de champions par équipe de SmackDown. Où est encore passé la logique ? Qui a mis du Ucey Hot dans les slip de The Revival ?

Bayley décroche la mallette

Natalya, Dana Brooke, Naomi, Ember Moon, Carmella, Bayley, Mandy Rose et Nikki Cross font leur entrée pour le premier match du pay-per-view, le Money In The Bank Ladder Match féminin.

Bayley décroche la mallette MITB féminine 

Alors que Mandy Rose et Sonya Deville étaient toutes les deux montées sur l’échelle pour décrocher la mallette, Bayley est apparu de nulle part pour les pousser et décrocher la mallette à son tour, et pour de vrai cette fois.

Becky Lynch (ou Charlotte Flair) ont du souci à se faire, Bayley va trainer dans les parages maintenant.

Rey Mysterio devient champion des États-Unis

Rey Mysterio avait une nouvelle chance de devenir champion des États-Unis ce dimanche soir en affrontant Samoa Joe, et le match aurait pu se terminer de la même manière que lors de celui de WrestleMania 35. Mais non, ce fut pire ici.

Rey Mysterio a battu Samoa Joe par tombé avec un huracanrana en moins de deux minutes.

Le problème de cette victoire c’est qu’elle s’est acquise sur un tombé qui n’aurait pas eu lieu d’être, Samoa Joe avait l’épaule gauche largement relevée. Prévu ou pas, personne n’a l’air d’y croire.

Samoa Joe, le nez ensanglanté d’ailleurs, attaque le nouveau champion sous les yeux de son fils. Pas certain que la rivalité soit terminé, le temps que l’on comprenne déjà le pourquoi du comment de cette fin de match.

Shane McMahon gagne encore, les arbitres perdent la tête

Shane McMahon et le Miz s’affrontaient de nouveau après leur match de WrestleMania 35 reporté par McMahon, mais cette fois dans un match en cage — dont l’arbitre a oublié certaines règles.

Shane McMahon a battu The Miz en sortant de la cage.

Tony Nese toujours champion Cruiserweight

Tony Nese défendait son titre de champion Cruiserweight contre Ariya Davari dans un match qui n’était pour une fois pas dans le kickoff. Dommage que le public n’ait pas trop suivi.

Tony Nese a battu Ariaya Davari par tombé avec son Running Nese pour rester champion Cruiserweight.

En coulisse, Sami Zayn s’est fait attaqué et ne pourra pas participer au match MITB masculin de ce soir. Braun Strowman qui trainait en coulisse est accusé par Triple H mais celui-ci nie. Il est tout de même sommé de quitter l’arena après s’être entendu dire qu’il ne participera pas au match à la place de Zayn.

Becky Lynch calme la Lady

Becky Lynch avait deux fois plus de travail ce dimanche soir. La championne de RAW et SmackDown défendait son titre de championne de RAW contre Lacey Evans.

Becky Lynch a battu Lacey Evans par soumission avec le Disarmer.

Mais c’est pas fini, Charlotte Flair fait son entrée tout de suite après le match pour lui faire comprendre que le second match a lieu tout de suite, et ça s’annonce plus difficile.

Lacey Evans n’hésitera pas à intervenir dans le match sans surprise, mais l’autre surprise arrive plus tard.

Charlotte Flair a battu Becky Lynch par tombé avec un coup de pied en pleine face pour devenir championne de SmackDown.

Bayley n’attend pas et encaisse son MITB

Charlotte Flair et Lacey Evans passent ensuite Becky Lynch à tabac quand (sans) surprise, Bayley débarque pour lui venir en aide en courant. Pas pour casher la mallette, du moins pas tout de suite. Elle se débarrasse de Lacey Evans puis envoie Flair dans le coin du ring qui fini totalement KO.

Bayley hésite, mais fini par se décider et cash sa mallette MITB sur Charlotte Flair.

Bayley a battu Charlotte Flair par tombé avec un elbow drop depuis la troisième corde pour devenir championne de SmackDown

Belle victoire de Bayley et le public était bien derrière elle pendant toute la durée du segment. On pourra amener l’argument du babyface qui remporte un titre en profitant d’une Charlotte Flair inanimée, mais c’est le jeu (et le risque) du MITB. Réfléchissons surtout au fait que Charlotte Flair s’est offert un neuvième titre discrètement.

Neuf secondes

Roman Reigns est en route pour son match contre Elias, mais ce dernier arrive discrètement et l’attaque à coup de guitare dans le dos s’imaginant que son match n’aura pas lieu. C’est ce qu’il veut nous faire comprendre dans sa promo/chanson ensuite en nous disant au revoir.

Pas de chance, Roman Reigns est de nouveau sur pied et arrive rapidement en lui envoyant un Superman Punch.

Roman Reigns a battu Elias par tombé avec le Superman Punch. Neuf secondes. Le match n’a duré que neuf secondes. Reigns ne voulait sans doute pas râter le dernier épisode de Game of Thrones.

Seth Rollins reste champion Universal

Commencez à vous y habituer, le titre de champion Universal va pouvoir maintenant être défendus à chaque pay-per-view, et ça a commencé ce dimanche soir avec Seth Rollins qui affronte AJ Styles.

Seth Rollins a battu AJ Styles par tombé avec le Curb Stomp pour conserver son titre.

Excellent match, le meilleur de la soirée et sans doute un candidat au match de l’année.

Lars Sullivan a un match ce soir. Ils n’arrivent pas à caser les championnes par équipe — que sont les IIconics, on vous le rappelle au cas où — mais Sullivan a le droit à un match. Il “affronte” les Lucha House Party, mais ça ne ressemble pas vraiment à un match vu qu’il s’en sert comme de piñatas.

Lars Sullivan a battu les Lucha House Party. Voilà voilà.

Kofi Kingston passe tranquille

Kofi Kingston défendait son titre de champion de la WWE contre Kevin Owens. Big E est toujours absent suite à sa blessure au genou, mais Xavier Woods est de la partie.

Kofi Kingston a battu Kevin Owens pour conserver son titre.

Bon match mais dommage de l’avoir fait passer après celui pour le titre de champion Universal qui était bien mieux et plus suivi par le public qui n’avait visiblement plus d’énergie pour celui-ci. Un match aussi difficile pour Kevin Owens qui a plus usé de son jeu de heel que de son catch ici.

Brock Lesnar revient vous hanter

Le main-event du pay-per-view est le Money In The Bank Ladder match masculin. Sami Zayn ne sera pas de la partie après l’agression dont il a été victime en coulisse en début de soirée, son remplaçant vous allez le découvrir en cours de match et c’est pas la plus sympathique.

Beaucoup de gros spots dans le match de la part de Finn Balor dont les vertèbres ne sont pas prêtes d’oublier leur soirée, tout comme Andrade, Ali ou Drew McIntyre. Mais la fin du match va vous faire oublier tout ça.

Brock Lesnar débarque et décroche la mallette.

Brock Lesnar devient Mr Money In The Bank et à l’approche de WWE Super ShowDown en Arabie Saoudite, il n’y a aucun hasard. Prépare-toi Seth Rollins, Lesnar a trouvé un chemin vers le titre Universal.

Les plus lus

To Top