Résumé

RAW : Randy Orton et Seth Rollins s’affronteront à WrestleMania, Sting répond présent

RAW_LARGE_StingOrton

Seth Rollins ouvre le show, accompagné de tous les sous-fifres de The Authority. La semaine dernière, Randy Orton l’a trahi alors qu’il le considérait comme un ami, un membre de sa famille. C’est complètement différent de ce qu’il a fait au Shield, c’était juste pour assurer son avenir au sein de la compagnie alors qu’Orton est un sociopathe. Big Show, Kane et Jamie Noble s’excusent parce qu’ils se sentent responsables de ce qui est arrivé. Rollins accuse Orton d’avoir toujours fait ce qu’il voulait quand il le voulait sans en subir les conséquences mais il n’a jamais eu affaire à quelqu’un comme lui. Il accepte son challenge et l’affrontera à Wrestlemania à l’unique condition qu’il accepte de l’affronter également ce soir.

Orton vs Rollins à WrestleMania

Orton arrive sur la rampe pour donner sa réponse. Il accepte le match même s’il sait que ça sera surement un cinq contre un, il a assez de venin pour tout l’Autorité. S’il survit jusqu’à Wrestlemania, il fera en sorte de mettre un terme au futur de la WWE.

Michael Cole est dans le ring pour superviser la signature de contrat pour le titre des US. Cena arrive en premier, de tous les contrats qu’il a signé, c’est celui le plus important. Rusev est le champion des États Unis, ce qui veut dire qu’il représente tous les Américains et ça, ça le dégoute. Aussi les États Unis c’est trop bien. Rusev vient à son tour sur le ring, sans Lana à ses cotés mais accompagné d’un avocat. Il dit que Rusev ne signera pas le contrat et n’affrontera pas Cena à Wrestlemania parce que ce n’est pas lui qui a accepté le match. Rusev veut lire une déclaration et ensuite il signera le contrat. Les États Unis c’est nul, c’est une nation qui valorise l’échec et un petit pays qui va mourir. Il signe le contrat et se carapate avant que Cena ne lui mette le grappin dessus.

Paul Heyman est dans le ring pour chanter les louanges de son client. Brock Lesnar est l’athlète le plus crédible et authentique que ce soit dans le catch ou dans le MMA. Celui qui a crée les matchs de championnat devait être un pacifiste pour instaurer toutes ces règles mais Brock Lesnar n’aime pas les règles ni les pacifistes et à Wrestlemania il ne sera pas question d’amour mais de guerre pour Roman Reigns. Son micro est encore coupé à son grand désespoir. Il demande ce qu’ils feront pour arrêter Lesnar parce que personne ne peut l’arrêter, et Roman Reigns ne peut pas le battre. Le challenger l’interrompt alors. Il a énormément de respect pour Heyman et il n’a pas de problème avec lui mais avec son client. Il prévient Lesnar qu’à Wrestlemania il s’attend à un combat et il espère une guerre, que s’il est évacué de l’arène, ce sera avec le titre sur ses épaules.

Sting au secours de Randy Orton

Tout au long de la soirée, Seth Rollins s’est mis les membres de The Authority à dos allant même jusqu’à faire démissionner J & J Security, mais juste avant le main event, il révélera que ce n’était qu’une tactique. Orton s’empare alors d’une chaise pour se défendre mais alors que The Authority encercle le ring, il est secouru par Sting qui fait son retour à Raw. A eux deux ils se débarrassent des cinq assaillants, Jamie Noble subissant au passage un Scorpion Death Drop de Sting.

Dans le reste de la soirée, Nikki Bella a battu Aj dans un match de plus de 10 minutes, Ryback a battu le Miz qui après le match s’en est pris à Mizdow, Cesaro et Tyson Kidd ont battu New Day et Mark Henry a gagné un bataille royale de jobbers. En ce qui concerne le titre Intercontinental, Dean Ambrose, Dolph Ziggler et Daniel Bryan ont battu Bad News Barrett, Luke Harper et Stardust, après le match tout le monde s’est battu pour la ceinture qu’avait apporté R-truth avec lui mais c’est le champion Wade Barrett qui a récupéré son bien à grands coups de Bull Hammer.

Cliquez pour commenter

Articles populaires

En haut