Actualité

Axl Rotten et Balls Mahoney souffraient tous les deux d’une « encéphalopathie traumatique chronique »

Le journal américain Boston Globe s'est procuré les résultats des autopsies des deux anciens catcheurs de l'ECW, dévoilant que les deux catcheurs souffraient d'une grave maladie neurodégénérative.
© WillyWrestleFest.fr

En début d’année, le monde du catch avait dit prématurément au revoir à deux anciens catcheurs de l’ECW, Axl Rotten et Balls Mahoney, tous deux décédés à l’âge de 44 ans. Cette semaine, le journal américain Boston Globe dévoile sur son site que l’examen des cerveaux suite aux autopsies des deux vétérans révèle qu’ils souffraient tous deux d’encéphalopathie traumatique chronique, une grave maladie neurodégénérative.

Les examens ont été effectués par Dr. Bennet Omalu, médecin légiste qui a examiné, en plus des cerveaux de Mahoney et Rotten, le cerveau de Jordan Parsons. Parsons, ancien combattant de MMA décédé à l’âge de 25 ans après avoir été renversé par un conducteur en état d’ébriété en Floride, est le premier combattant MMA à qui une encéphalopathie traumatique chronique a été diagnostiqué.

Une étude publiée l’an dernier par l’université de Boston révélait que quatre-vingt sept sur quatre-vingt onze anciens joueurs de NFL souffraient de cette affection cérébrale au moment de leur décès. Malheureusement cette maladie est généralement connue post-mortem.

Un argument en faveur du procès des 50 catcheurs contre la WWE

Ce rapport du Dr. Omalu va certainement intéresser l’avocat Konstantine Kyros qui représente les cinquante ex-catcheurs de la WWE qui poursuivent leur ancien employeur pour avoir négligé certaines blessures comme les traumatismes crâniens. Axl Rotten et Balls Mahoney ne sont pas les premiers catcheurs à avoir souffert d’une encéphalopathie traumatique chronique. Une ETC avait également été diagnostiqué à Andrew Martin, alias Test, en 2009 juste après son décès.

Contacté par le Boston Globe, la WWE n’a pas tenu à répondre pour l’instant au journal. Depuis les décès d’Eddie Guerrero et de Chris Benoit respectivement en 2005 et 2007, la WWE a renforcé les examens médicaux que subissent ses catcheurs, en particulier lorsque l’un d’eux se blesse à la tête ou à la nuque.

Depuis 2010, les coups de chaises portés à la tête sont interdits à la WWE. Alors qu’il y a quelques années la Concussion Legacy Institute (o) de l’ancien catcheur Chris Nowinski s’opposait férocement à la WWE, la compagnie de Stamford s’est allié à l’organisme sans but lucratif. Un don de 2,7 millions de dollars a été effectué en faveur de la CLI et Triple H siège désormais au sein du conseil d’administration de cette dernière.