Résumé

WWE Roadblock 2016 : Résumé et résultats

WWE

Ce dimanche soir c’était WWE Roadblock : End of the line, dernier pay-per-view de l’année et exclusif à Monday Night RAW dans lequel notamment Sasha Banks et Charlotte Flair s’affronteront dans un Iron (Wo)Man Match de trente minutes.

Dans le kickoff, Rusev affronte Big Cass accompagné par un Enzo Amore très énervé par le piège tendu il y a deux semaines à RAW par le couple bulgare. Rusev remporte le match par décompte à l’extérieur après que Big Cass soit allé à l’extérieur aider Enzo Amore qui venait de se faire attaquer par Rusev.

Sheamus et Cesaro détrônent les New Day

Le match pour les titres de champions par équipe ouvre le pay-per-view. Les New Day défendent leurs titres contre Sheamus et Cesaro. Il y a eu quelques mésententes entre Sheamus et Cesaro pendant le match comme lorsque Sheamus a accidentellement frappé le Suisse mais les deux catcheurs ont tout de même réussi à détrôner les New Day.

Sheamus et Cesaro sont donc les nouveaux champions par équipe, mettant fin au long règne des New Day. Cesaro félicite les anciens champions mais Sheamus n’aime pas trop ça et récupère les ceintures pour célébrer tout seul pendant que Cesaro célèbre avec le public. Un bon match et un résultat qui ne manque pas de chauffer le public mais sans doute pas la meilleure façon ni le meilleur moment pour terminer le règne des New Day.

Malheureusement le public on va un peu le perdre dans le match suivant. Sami Zayn affronte Braun Strowman et doit tenir pendant dix minutes face à lui. Sami Zayn se fait dominer pendant une grande partie du match sans surprise. À tel point qu’on doit de nouveau supporter la présence de Mick Foley qui vient tendre une serviette blanche à Strowman pour mettre fin au match.

Mais Sami Zayn ne veut pas que le match s’arrête et le combat prend un peu plus d’intensité et parvient à le mettre à terre. Il termine avec un Helluvah Kick avant que la cloche ne sonne pour les dix minutes. Sami Zayn, toujours debout, remporte ainsi le match.

Troisième match de la soirée, Chris Jericho affronte Seth Rollins. Excellent match. Kevin Owens tentera d’intervenir en faveur de Chris Jericho mais ne parviendra qu’à distraire l’arbitre alors que Jericho porte un roll-up à Seth Rollins, l’arbitre le verra trop tard et Rollins s’en sortira.

Celui-ci n’aura qu’à profiter de Jericho, énervé après Owens pour prendre l’avantage et porter un Pedigree à Chris Jericho pour la victoire.

Neville revient, et il n’est pas content

Dans le quatrième match de la soirée Rich Swann défend son titre de champion Cruiserweight contre Brian Kendrick et TJ Perkins. Rich Swann gagne assez aisément un match court, lisse et sans grand moment qui a peiné à intéresser le public pour conserver son titre.

Le meilleur moment arrive en fait après le match quand, énorme surprise: Neville débarque pour faire passer un petit mauvais moment au champion. On tient sans doute un nouveau challenger et ça fait plaisir de voir que la WWE s’est décidée à placer Neville dans la division Cruiserweight.

Charlotte ENCORE victorieuse en pay-per-view

Sasha Banks affronte Charlotte Flair dans un Iron Man Match de trente minutes pour défendre son titre de championne de RAW. Sasha Banks nous a fait son habituel spot où l’on croit qu’elle décède pendant un match après avoir atterrit tête première sur les escaliers en métal, ça devient une habitude.

Premier tombé de Charlotte au bout de vingt minutes de match, suivi deux minutes plus tard d’un tombé de Sasha Banks. Égalité entre les deux catcheuses, Sasha Banks prendra de l’avance en remportant une seconde victoire par soumission avec un Banks Statement à six minutes de la fin du match.

Évidemment c’était trop facile de terminer le match normalement. Sasha Banks a l’avantage avec 2 victoires à 1, mais Charlotte parvient à la faire abandonner à quelques secondes de la fin. Le match se terminer sur 2-2.

L’arbitre décide de relancer le match jusqu’à ce qu’un tombé survienne et c’était pas la meilleure idée du monde. Sasha Banks va par ailleurs dans ces prolongations s’ouvrir la lèvre et saigner de manière assez impressionnante. La fin du match on aurait dû s’y attendre, la WWE aime bien la série d’invincibilité de Charlotte en pay-per-view visiblement (désormais 15-0), puisque celle-ci récupère le titre en battant Sasha Banks par soumission.

Charlotte devient donc championne de RAW pour… la quatrième fois. En huit mois. C’est tout aussi terrible pour Sasha Banks qui, à part en kickoff, n’a jamais gagné de match en solo dans un pay-per-view et qui se fait rabaisser salement à chaque fois qu’elle devient championne.

Kevin Owens reste champion, Chris Jericho reste son ami

C’est l’heure du main-event: Kevin Owens défend son titre de champion Universal. Le match est long et très ennuyeux sur la longueur malgré quelques bons spots de Kevin Owens.

Évidemment Chris Jericho intervient. Il fait mine d’hésiter sur qui attaquer, avant de porter un Codebreaker à Kevin Owens. Mais ce n’est pas ce que vous croyez, il l’a fait pour que Kevin Owens puisse conserver sa ceinture de champion Universal. Owens et Jericho sont de nouveau amis.

Roman Reigns n’est pas très heureux de ce qu’il vient de voir — il a de la chance il n’a pas encore perdu clean — et commence à s’énerver, forçant Jericho et Owens à quitter vite le ring. Pas de chance, Seth Rollins arrive à son tour pour attaquer les Canadiens et les deux anciens membres du Shield s’en prennent d’abord à Jericho qu’ils font passer à travers la table des commentateurs restante aux abords du ring.

Kevin Owens aura aussi sa dose: il passera lui aussi à travers la table des commentateurs américains après avoir été rattrapé par Seth Rollins alors qu’il tentait de filer en coulisses.

Rien d’autres, le pay-per-view se termine là dessus et vu la qualité globale du show et son final on se serait simplement cru dans un bon épisode de Monday Night RAW. Dommage de terminer l’année sur une aussi mauvaise note.

Cliquez pour commenter

Articles populaires

En haut