Preview

Les règles sont faites pour être transgressées

A peine un mois après un WrestleMania plutôt bon, ce dimanche la WWE brise les règles et nous sert l’annuel Extreme Rules. L’occasion de terminer certaines rivalités par la manière forte grâce à quelques stipulations.

Preview d’Extreme Rules 2012

Le but du Pay Per View qui suit WrestleMania est souvent de terminer les feuds en cours, ainsi Chris Jericho affrontera de nouveau CM Punk pour le titre de la WWE, Randy Orton fera face à Kane, Cody Rhodes tentera de récupérer le titre Intercontinental que le Big Show lui a pris et Daniel Bryan essayera de rester plus de dix-huit secondes sur le ring face à Sheamus. Enfin on espère.

 

Si je vois encore ta meuf aux abords du ring, c'est en 4 secondes que je te la mets la défaite!"

 

Mais heureusement d’autres matchs viennent s’ajouter à l’affiche : le premier et de loin le plus important de la soirée, John Cena contre Brock Lesnar dont on parlera à la fin de cet article ; et Santino Marella contre The Miz pour le titre des Etats-Unis. Serait-ce une remontée de pente pour le Miz ? Va-t-il récupérer le titre US qu’il a porté pendant de nombreux mois entre 2009 et 2010 ? Il vaudrait mieux pour lui que ce soit le cas, parce que ces derniers mois n’ont pas été très concluants pour le Must See Champion. Et perdre contre Santino Marella ne lui apporterait certainement pas que du bien…

The Big Show, lui, défend pour la première fois sa ceinture Intercontinentale après l’avoir prise à Cody Rhodes à WrestleMania. C’est bien simple, depuis WrestleMania il ne s’est rien passé entre les deux. Tout ce que l’on peut dire, c’est que les rôles sont inversés : Cody Rhodes, qui était l’homme fort de cette rivalité avant WrestleMania en humiliant le Big Show avec ses moments gênants de WrestleMania, se retrouve du côté de l’humilié. Le Big Show a de grandes chances de conserver sa ceinture, Cody Rhodes risque d’avoir mieux à faire dans les prochaines semaines (et prochains mois).

 

 

Randy Orton n’en a pas fini avec Kane. Après avoir perdu – à la surprise de beaucoup – à WrestleMania, les deux s’affrontent à Extreme Rules dans un Falls Count Everywhere. Fait marquant de ce mois de rivalité : on apprend que Paul Bearer est toujours vivant. Sinon il n’y a rien d’autre à ajouter et c’est bien dommage. C’est le souci des feuds de secondes zones de SmackDown, elles ne sont plus aussi passionnantes depuis l’arrivée des SuperShow. Pour finir cette rivalité on va mettre logiquement une petite pièce sur la victoire de la vipère et tout ira bien dans la brand bleue.

En voilà une, une rivalité qui avance, Chris Jericho vs CM Punk. Si l’on se plaignait du peu de temps d’antenne qu’elle avait avant WrestleMania, il n’en est pas du tout de même pour ce dernier mois. La feud monte d’un cran et l’alcool en est devenu le sujet principal. La WWE a même tenté de nous faire croire que Punk avait cédé à la tentation de l’alcool comme Jericho le prédisait. Les deux lutteurs s’affrontent donc de nouveau ce dimanche dans un Chicago Street Fight et Jericho pourrait bien s’emparer du titre cette fois.

 

CM Punk Chris Jericho

"Si vous me retirez le titre, je franchis la ligne! I cross the line, z'avez compris? EH OH EL! *hips*"

 

La dernière fois que Sheamus et Daniel Bryan se sont affrontés, c’était à WrestleMania et le match n’avait duré que dix-huit secondes. Cette fois il va être difficile de faire moins puisque ce dimanche, les deux s’affronteront dans un 2 out 3 Falls Match. La rivalité ici n’a pas beaucoup avancé non plus, le seul fait marquant est la séparation entre Daniel et AJ. Sheamus conservera, c’est certain, et partira dans une rivalité contre Alberto Del Rio, fraichement envoyé à SmackDown.

Le Main Event de la soirée concerne de nouveau John Cena qui doit cette fois faire face à Brock Lesnar revenu récemment pour détruire le Marine. Sacré programme. On ne va pas se plaindre de la rivalité, elle est plutôt bien construite. Fait intéressant de cette storyline : l’arrivée surprise d’Edge lundi à RAW pour tenter de réveiller Cena. L’idée ici est de montrer un John Cena dépassé par les événements, un peu perdu. Une victoire de Brock Lesnar est plus envisageable, rendant John Cena encore plus déprimé, plus vulnérable.

A moins de quelques surprises, il n’y a pas de quoi s’attendre à un grand show. Les titres qui ont changé de mains à WrestleMania ne devraient pas changer de propriétaire et les rivalité en cours devraient se terminer ce dimanche.

2 commentaires

Les plus lus

En haut
//ad6media