Preview

WrestleMania XXX : Un build up bien trop tranquille

Wrestlemania. The grandest stage of them all, the Showcase of the Immortals, j’en passe et des meilleurs. Ce dimanche on célèbre la trentième édition du plus grand show de catch au monde et on espère qu’il sera à la hauteur de sa réputation.

wrestlemania-bryan-hhh-batista-orton

On peut le dire, la Road to Wrestlemania cette année a été plutôt décevante. Pas ou peu d’image réellement marquante, pas de gros retour — quoique c’est peut être pas plus mal, des histoires pas toujours cohérentes, on a eu du mal à vibrer ou à s’emballer et surtout beaucoup d’hésitations dans le booking avec énormément de changements en cours de route qui ont semblé montré que la WWE ne savait pas vers où elle allait. Enfin bref, c’est pas la joie. Et pourtant il y avait de quoi faire avec un roster des plus qualitatifs et quantitatifs.

Daniel Bryan en tête de liste, la superstar la plus over depuis 20, 30 ans ? Il aura fallu attendre le dernier moment pour le voir ajouté au match de championnat — et encore c’est pas sûr qu’il en fasse partie — mais comment la WWE ne s’est pas rendue compte plus tôt de l’or qu’elle avait entre les mains reste un mystère. Mais mieux vaut tard que jamais, et on espère vraiment voir deux matches de Bryan dimanche.

On est déjà sûr de le voir contre Triple H pour savoir lequel des deux ira se battre pour le titre. C’est très clairement le match qu’on attend le plus. Le seul qui ait été buildé correctement, le seul qui ait ce « big match feeling », le seul qui ait l’allure d’un main event de Wrestlemania XXX. A tel point qu’il a totalement éclipsé le match pour le titre alors qu’il était censé en être la rampe de lancement.

triple-h-vs-daniel-bryan

 Mais l’incertitude autour du troisième participant rend le développement de la feud très compliqué. On n’a par exemple, jamais vu une promo impliquant Orton, Bryan, Hunter et Batista, tous ensemble sur le même ring. Déjà qu’ils ont du mal à gérer des rivalités basiques, on va pas trop leur en demander. Mais c’est quand même triste de pas être attiré par LE main event. Sans parler du possible, et quasi certain, triomphe de Bryan devant 80 000 personnes, le match en lui-même est assez repoussant. On aura inévitablement des moments où Orton et Batista seront en face à face et on a,  malheureusement, vu à Raw ce que ça donnait.

L’autre gros match prévu, c’est bien évidemment celui de l’Undertaker qui affrontera cette année Brock Lesnar. Si beaucoup ne doutent pas que les deux assureront une fois dans le ring, on a pas le sentiment que cela puisse être aussi bon que leurs précédents matches à chacun. La faute probablement à un booking calamiteux qui a vu l’Undertaker dominer la rivalité de la tête et des épaules, à tel point que même les commentateurs ne donnent aucune chance de victoire à Lesnar et c’est là que ça devient gênant. On sait déjà que la streak ne sera pas battue, pourtant tous les ans on y croit malgré tout, mais si même eux ne se donnent pas la peine d’entretenir un semblant de suspense, le manque d’intensité et de profondeur vont vraiment faire défaut.

undertaker-vs-brock-lesnar

Le dernier main event est celui qui peut le plus nous surprendre. On ne sait pas vraiment à quoi s’attendre entre John Cena et Bray Wyatt, ça passe ou ça casse. Un match un peu à l’image de son booking, qui a eu ses hauts — on pense surtout aux deux derniers Raw — mais aussi ses bas — notamment, et pour le coup c’est peut être un avis personnel, Cena qui joue le mec effrayé. J’y arrive pas, il aura toujours cette image de mec trop lisse et trop au-dessus du commun des mortels, à qui les émotions autres que la joie de la victoire ou l’indifférence de la défaite sont inconnues. Pas sûr du coup qu’il soit le meilleur pour le rôle. A moins bien sûr qu’on ait droit à un passage de témoin entre deux générations au terme d’un match épique, ou pas ça sera la surprise.

En gros, tous nos espoirs d’un bon WrestleMania reposent sur ces quatre matches. A moins que quelqu’un attende quelque chose de particulier de la « Andre The Giant Memorial Trophy Battle Royal » qui sert uniquement à caser un maximum de mecs dont on se fout pas mal ou que les bookers ne savent pas utiliser. Se servir de la mémoire d’un des tous meilleurs catcheurs pour cacher l’absence totale d’idée, c’est moche.

andre-the-giant

Et ça, ça le blase un peu le Dédé.

A la limite le seul match de midcard dont on pourrait espérer quelque chose c’est le Shield vs Kane & les New Age Outlaws. On pensait tous que le Shield allait exploser et qu’on aurait droit à un triple threat, après tout, c’était la suite logique des dissensions qu’on avait pu voir jusqu’à présent. Mais apparemment c’était trop simple, et du coup on se retrouve un clan face, ce qui est plutôt couillu. Le problème est qu’il n’y a pas de réelle opposition ce qui fait qu’on se retrouve avec trois vieux plus ou moins retraités qui, en cumulé, doivent à peine atteindre les 10 matches en un an donc personne ne sait vraiment s’ils seront capables de suivre le rythme d’un match sur la plus grande scène du monde et c’est vraiment dommage de ne pas capitaliser sur l’association Rollins, Reigns, Ambrose parce que c’est un des trucs les plus chauds du moment. Le gros de la feud s’est passé à Samckdown ce qui fait que beaucoup de gens n’en ont rien vu et donc que beaucoup de gens n’en ont pas grand chose à foutre.

Donc voila, votre degré d’appréciation de Wrestlemania dépendra de si vous êtes ou non fan de Daniel Bryan, et de s’il gagne surtout. Le voir triompher après tout ce qu’il a traversé peut être un des plus grands moments du catch, mais le show dans son ensemble ne donne pas l’impression d’être un événement. On a quatre gros matches bookés de façon assez irrégulière, et le reste de la carte dont personne ne s’est occupé. C’est malheureusement quelque chose d’assez courant dernièrement à la WWE.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut