Hall of Fame

Larry Zbyszko, le méchant de l’histoire

On le sait, dans le Hall of Fame de la WWE il n’y a pas que des anges. Et il y a même des légendes qui ont fait leur réputation en faisant pleurer de nombreux fans. Larry Zbyszko est une vrai référence du genre.

larry-zbyszko

C’est un nom bizarre qui a été choisi pour le brave Larry, même très imprononçable, comme quoi même dans l’appellation il aura agacé les fans durant une bonne partie de sa carrière. Il fallait un grand méchant loup à une époque où le business du catch s’enflammait franchement et c’est lui qui aura tenu ce rôle. Et pourtant à ses débuts directement à la WWWF, grand-mère de la WWE, Zbyszko était bien face et sous l’aile d’une légende vivante nommée Bruno Sammartino.

Ces deux noms sont liés dans la grande histoire du catch et de la WWE y compris dans leur appellation partagée au final de légende vivante, un surnom que Zbyszko s’est approprié en signe de défi. Son palmarès s’ouvre en 1976 avec les titres par équipe en compagnie du néo-zélandais Tony Garea et ce pendant deux ans à une époque où les règnes étaient particulièrement longs. Et l’ombre du mentor était beaucoup trop envahissante et il fallait un grand rival. Le grand vilain Zbyszko sort de sa boite tel Mr Hyde pour asséner de violents coups de chaise à Sammartino qui finit en sang lors du premier match entre les deux hommes.

C’était une époque où les fans croyaient vraiment au premier degré aux grands méchants donc sa vie n’a pas toujours été facile. Mais avec son gros caractère, il avait facilement géré cette haine. Sur le ring c’est une autre affaire car dans ce monde, le gentil a toujours la main au final et dans le match surnommé match du siècle dans une cage le 9 août 1980 c’est Sammartino qui l’emporte.

Il n’y avait pas assez de place dans une même fédérations pour deux légendes vivantes et c’est ainsi que Zbyszko fera la suite de sa carrière dans les autres grandes fédérations américaines, la NWA et l’AWA à tour de rôle dans les années 80. Avec l’âge il continue à se bonifier et dans cette décennie de sa trentaine il empoche deux titres de champion du monde à l’AWA.

Passé la quarantaine, Larry Zbyszko débarque à la WCW et forme l’équipe des Enforcers avec Arn Anderson et le duo obtient les titres par équipe. Zbyszko s’est surtout distingué à la WCW dans les Wargames, avec ces matchs entre clans, lui qui faisait partie de la Dangerous Alliance. Mais c’est un échec deux années de suite et le deuxième coutera très cher suite à un coup malencontreux qui précipite la défaite des siens. Il termine son run actif en face avant de passer commentateur. Par-ci par-là il dispute des matchs et il s’offre quand même le titre Télévision et bat Eric Bischoff pour garder le contrôle de Nitro.

C’est une figure de dirigeant naturel qui a aidé au développement de la TNA où il a évolué sous tous les postes de dirigeant devant l’écran pendant trois ans dans les années 2000. Evidemment, les souvenirs de 1980, peu de fans restent pour s’en souvenir mais dans les livres il est bien marqué comme le poulain et le rival de Bruno Sammartino et ainsi ces deux destins liés se retrouveront dans le Hall of Fame avec le maitre adoubant son meilleur élève.

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut
//ad6media