Culture Catch

wXw 16 Carat Gold : Rétrospective des vainqueurs de 2006 à 2014

Ce week-end a eu lieu à Oberhausen en Allemagne le 16 Carat Gold, le tournoi le plus réputé d’Europe, tournoi auquel on a assisté (on vous en parlera bientôt). Savez vous quels catcheurs ont remporté cette compétition  ?

wxw-16-carat-gold

L’Allemagne, ce n’est pas que des voitures. En tout cas, c’est ce que prouve la westside Xtreme wrestling depuis l’an 2000, année de sa création. Au fil des années, la wXw s’est forgée la réputation de la meilleure promotion européenne, tenant tête aux britanniques où le catch est plus présent dans la culture commune. Une reconnaissance qui a été bâtie sur la production de shows partout en Allemagne mais aussi même à l’étranger (ils étaient à Prague en octobre dernier), sa proximité avec les fans, mais aussi grâce au tournoi 16 Carat Gold.

Le 16 Carat Gold est le tournoi organisé sur trois jours à chaque mois de mars avec dans la liste des participants certains des meilleurs catcheurs au monde. Parmi eux, des profils totalement différents: de la coqueluche de l’indy (Claudio Castagnoli, Ricochet, Johnny Gargano) au vétéran qui a connu ses belles heures à la WWE (Fit Finlay, Pierre Carl Oullet, Super Crazy) en passant par la star japonaise (Shingo Takagi, Naomichi Marufuji, Daisuke Sekimoto). Seize carats comme seize compétiteurs en lice, tous assoiffés de sang et avides de gloire.

Le concept d’un tournoi n’est certes plus à la mode à la WWE, mais dans les années 80/90, la victoire d’un King of the Ring était presque plus importante que la victoire d’un titre. Quoi de mieux que d’avoir son nom écrit à jamais dans l’histoire de la promotion plutôt qu’avoir un règne de deux ou trois mois dont peu de monde ne se souviendra quelques années plus tard ? La victoire d’un tournoi permettait d’obtenir une crédibilité intarissable, avec laquelle vous pouviez franchir un nouveau cap. C’est en 1996 que le Ringmaster laisse place à « Stone Cold » Steve Austin, personnage phare de la future Attitude Era. Les plus vieux n’ont pas oublié le Macho King de 1987.

Si l’ICWA a son fief à Béthune, la wXw est basée à Oberhausen, non loin de Dortmund Afin de faire vous faire découvrir nos voisins germaniques, nous allons vous présenter les différents vainqueurs de cet étincelant 16 Carat Gold. Certains ne vous seront pas inconnus, loin de là, d’autres mériteraient plus d’exposition. En espérant qu’un jour le tournoi soit marqué d’une touche française.

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Cliquez pour commenter

Les plus lus

En haut