WWE Cruiserweight Classic

WWE Cruiserweight Classic, présentation des participants : Les favoris du tournoi

Sixième et dernier volet des présentations des catcheurs participants au tournoi poids-moyen de la WWE, le Cruiserweight Classic.

C’est ce mercredi 13 juillet que vous pourrez enfin voir à quoi ressemble le tournoi du Cruiserweight Classic organisé par la WWE et diffusé sur le WWE Network. Depuis l’annonce des catcheurs qui participeront nous avons entrepris la lourde tâche de tous les présenter un par un pour que vous puissiez vous familiariser avec chacun d’entre eux, qu’ils partent aux premier tour ou qu’ils aillent en finale.

Dans ce sixième et dernier volet des présentations des participants — après les Européens, les inconnus exotiques et à surveiller, les stars du circuit indépendant, nous allons vous présenter les quatre grands favoris du tournoi. Si nous les avons désigné comme favoris, c’est pour quatre critères bien distincts : d’abord pour leur situation contractuelle, pour leur renommée sur la scène indépendante, pour l’intérêt mutuel entre eux et la WWE, et enfin la mise en avant dans la présentation du tournoi par la compagnie de Stamford.

Kota Ibushi, l’étoile dorée du puroresu

Actuel Hashtag champion de la Kaiju Big Battel, multiple champion au sein de la Dramatic Dream Team, vainqueur du Best of Super Juniors et de la New Japan Cup, ancien champion Junior Tag Team et Junior Heavyweight IWGP, c’est avec un palmarès long comme le bras que Kota Ibushi débarque dans le tournoi.

Âgé de trente-quatre ans, il possède un arsenal absolument unique. Phoenix Splash, Phoenix Plex, Moonsault à l’extérieur du ring, Running Shooting Star, Liger Bomb… Il a longtemps été considéré comme la future star du catch japonais avant qu’il ne quitte la NJPW il y a six mois pour cause de blessure.

Depuis il enchaîne les apparitions improbables à la DDT, en piledrivant par ailleurs son adversaire dans les toilettes, à la IGF en se faisant gifler par Antonio Inoki, à la Kaiji Big Battel en battant un dinosaure en peluche ou encore au Wrestlecon lors du Wrestlemania week-end. Un catcheur à ne pas manquer.

Le voici face à Shinsuke Nakamura au Tokyo Dome dans un affrontement considéré comme le match de l’année 2015 par le Wrestling Observer.

Rich Swann, Mister All Night Long

Membre de la clique Dragon Gate USA avec Appolo Crews, Ricochet et Akira Tozawa, ancien partenaire de Ricochet dans les Inner City Machine Guns, il a fait ses débuts à la Combat Zone Wrestling. Entraîné par Drew Gulak qui est aussi présent dans le tournoi, il présente une particularité qui le place immédiatement parmi les favoris du Cruiserweight Classic : il est le seul à être sous contrat exclusif à la WWE.

Si vous n’êtes pas familier avec Rich Swann, attendez vous à un catcheur très agile, très fun à regarder et aux spots assez divertissants. On peut imaginer le voir par exemple face à l’allemand Da Mack dans un combat qui pourrait aisément faire réagir la foule de Full Sail University d’Orlando.

Très à l’aise dans le style aérien, il peut sortir un 450° splash à tout moment pour finir ses adversaires. En espérant qu’il garde son spot hilarant où il entre dans une transe enragée qui le voit rouer son adversaire de forearms smashes à la Vader.

Le voici dans un excellent combat face à AR Fox à la CZW:

Zack Sabre Jr., magicien et technicien star de l’indépendant

À n’en pas douter un des grandissimes favoris dès que son nom ait été murmuré. Actuel champion PWG et vainqueur du tournoi Battle of Los Angeles 2015 ainsi que du wXw 16 Gold Carat, il a été couronné de succès partout où il a combattu. Figure de proue de la scène indépendante américaine et britannique à l’heure actuelle, c’était une évidence de le voir dans ce tournoi.

Véritable spécialiste en soumission, il peut finir son adversaire à partir de n’importe quelle position. Comme on l’a récemment vu à la Rev Pro où il a affronté Kurt Angle, il peut aussi œuvrer dans un domaine très physique et infliger plusieurs variantes de souplesses à son adversaire.

Il est inutile de citer un finisher tant il termine ses matches de manières différentes. On peut aussi noter ses multiples torsions d’articulations comme les doigts ou les poignets qui vont faire grincer les dents du côté des tribunes d’Orlando.

Retrouvez-le dans un véritable showcase dans la vidéo ci-dessous face à Will Ospreay :

Akira Tozawa, l’autre surprise venue du Japon

Ce n’est un secret pour personne, la WWE a toujours été un but pour Tozawa, et il semble qu’en 2016 l’intérêt soit (enfin) mutuel. C’est un soulagement tant il a absolument tout pour réussir aux États-Unis. Meilleur ami d’Appolo Crews, proche de Rich Swann et Ricochet, il a ses attaches aux États-Unis. Ancien habitué des fédérations américaines comme la Chikara, la PWG et Dragon Gate USA, il a fait sa renommée dans la branche Japonaise de Dragon Gate où il déteint actuellement un tiers de l’équivalent de leurs ceintures du Trios Championship.

Lutteur agile, physique et imprévisible, il sera vraiment intéressant de le voir dans une promotion où la personnalité a autant d’importance que les aptitudes physiques. On peut l’imaginer aller loin tant il excelle contre tout type d’adversaire et tant on peut déjà deviner l’accueil que la Full Sail University lui réservera.

Dans le style puroresu, il enchaîne les kicks, chops, variantes de souplesses et slams ainsi que pas mal de moves aériens. Un profil taillé pour la WWE pour peu qu’il sache saisir sa chance lors de ce tryout à grande échelle.

Jugez-en par vous-même dans ce combat tout frais face à Jimmy Susumu à la Dragon Gate:

Auteur :